Un extrait de la publicité lancée par Kellogg's pour ses étranges céréales. | Capture d'écran via YouTube
Un extrait de la publicité lancée par Kellogg's pour ses étranges céréales. | Capture d'écran via YouTube

En Corée du Sud, des céréales Kellogg's aux oignons sont une victoire démocratique

Une longue lutte qui commence en 2004, sur internet.

En Corée du Sud, on célèbre depuis deux semaines une grande victoire démocratique. Après une élection truquée il y a 16 ans, un président légitime vient enfin d'accéder au pouvoir. Il s'appelle Chaka, il trône fièrement sur une nouvelle boîte de céréales de Kellogg's –et son parfum oignon vert a le goût du triomphe populaire.

Pour comprendre cette étrange histoire de céréale présidente, ainsi que sa folle popularité, il faut remonter à ses origines, en 2004. À l'époque, Kellogg's lance une campagne pour son futur produit: Chex, une céréale carrée.

L'entreprise propose à sa clientèle de voter en ligne pour décider de sa future saveur. Ils ont le choix entre deux mascottes: Chekkie, le président chocolat, avec ses grands yeux ronds et son goût sucré, et Chaka, le président oignon vert, dont les yeux plissés semblent perpétuellement en colère.

Kellogg's s'attend bien sûr à une victoire écrasante de Chekkie –la mignonne céréale conçue pour les enfants– mais c'est Chaka qui semble remporter l'élection.

Fraude électorale

Horrifié, Kellogg's entre en gestion de crise. L'entreprise éradique d'abord 42.000 votes «pour des raisons de sécurité» qui invoquent des doublons. Malgré cela, la céréale à l'oignon vert garde plus de 6.000 voix d'avance.

Le fabricant décide alors d'ajouter la possibilité de voter hors-ligne, par courrier ou par téléphone, et Chekkie est soudainement déclaré vainqueur. Kellogg's reproduira d'ailleurs la méthode au Japon, lorsque les internautes délaissent Chocowa, la céréale goût chocolat, pour son concurrent au goût wasabi.

Face à cet évident abus de pouvoir, les coréens ont fait de Chaka un mème internet, un symbole de la lutte contre les élections frauduleuses. Tous les ans, à l'anniversaire du résultat de l'élection, le hashtag #PrayForChex refaisait surface sur les réseaux. Et, chaque fois que Kellogg's organisait un évènement ou sortait un nouveau produit, les supporters de Chaka demandaient justice.

C'est cette longue lutte passionnelle qui explique que plus de 14.000 personnes aient candidaté lorsque Kellogg's a annoncé chercher 50 testeurs pour la céréale en amont de sa sortie. Que la vidéo promotionnelle «Vraiment désolé», au ton humoristique et lancée par la marque, ait fait près de 800.000 vues. Et que, deux jours à peine après la mise en vente de l'édition limitée, Chaka soit déjà victime de son succès et s'affiche en rupture de stock dans les magasins en ligne.

Les avis des fans sont toutefois mitigés: Lee Soo-jeong, une blogueuse nourriture qui a fait partie des premières personnes à goûter la chose déplore par exemple que «le goût d'oignon vert [soit] trop léger». La jeune femme fait partie des premiers fans de Chaka: elle avait voté pour lui... lorsqu'elle avait 8 ans.

En ce moment

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Biz

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Comme souvent dans le foot, l'argent est le nerf de la guerre.

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Biz

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Les producteurs entrevoient l'énorme potentiel de ce fruit exotique disponible toute l'année.

L'industrie du trolling professionnel embauche dans les pays en développement

Tech

L'industrie du trolling professionnel embauche dans les pays en développement

Même les usines à trolls se délocalisent.