L'or a toujours été une valeur refuge en cas de récession, comme ce fut le cas à la suite des chocs pétrolier: le prix de l'once avait bondi de 2.000% en neuf ans. | Stevebidmead via Pixabay
L'or a toujours été une valeur refuge en cas de récession, comme ce fut le cas à la suite des chocs pétrolier: le prix de l'once avait bondi de 2.000% en neuf ans. | Stevebidmead via Pixabay

L'or promis à un brillant avenir

Selon les analystes, le prix de l'once pourrait progresser de 30% l'an prochain.

Actuellement aux alentours de 1.500 dollars l'once, le prix de l'or pourrait s'envoler l'année prochaine et atteindre 2.000 dollars l'once, soit 30% d'augmentation. Ces prévisions, ce sont celles de l'Independent Strategy, un cabinet londonien de conseil en investissement, qui précise que le cours devrait atteindre les 1.600 dollars d'ici à la fin de l'année.

«L'or est une bonne alternative car il est sûr, et parce que le détenir ne coûte rien, comparé aux taux négatifs que l'on doit maintenant payer lors des dépôts», a expliqué David Roche à CNBC. En septembre, la Fed a réduit ses taux directeurs de 0,25%, les ramenant dans une fourchette de 1,75% à 2%. La banque centrale européenne, elle, a abaissé son principal taux au chiffre record de -0,5% en septembre.

Valeur refuge

Considérée comme une valeur refuge, l'or représente par ailleurs un investissement généralement peu risqué et qui permet de rester à l'abri en cas de crise financière, de mauvaises tendances des marchés ou de tensions géopolitiques accrues.

«En 1971, quelques trimestres avant le premier choc pétrolier de 1973, l'once d'or [soit 31,1 grammes de métal jaune] valait 37 dollars. En 1974, juste après le premier choc pétrolier, cette même once d'or est montée à 200 dollars. En 1980, juste après le second choc pétrolier, elle a flambé à plus de 800 dollars (850 dollars au plus haut), soit une explosion de 2.000% en neuf ans!», rappelait l'écononomiste Marc Touati à Capital en juin.

En ce moment

Au Royaume-Uni, le pari de la terre brûlée face à la crise économique

Et Cætera

Au Royaume-Uni, le pari de la terre brûlée face à la crise économique

Le gouvernement assume une hausse massive du chômage afin de permettre à l'économie de se réajuster.

La fausse promesse des hybrides rechargeables

Tech

La fausse promesse des hybrides rechargeables

En conditions réelles, elles émettent beaucoup plus de dioxyde de carbone qu'annoncé.

Combien d'or reste-t-il à miner?

Biz

Combien d'or reste-t-il à miner?

Nous avons déjà extrait 80% de l'or souterrain. Le «peak gold» est-il déjà atteint?