Le diesel renouvelable semble représenter une alternative viable et rentable aux carburants fossiles conventionnels. | Harrison Haines via Pexels
Le diesel renouvelable semble représenter une alternative viable et rentable aux carburants fossiles conventionnels. | Harrison Haines via Pexels

Le diesel renouvelable, ou comment «Big Oil» tente de sauver sa peau

Changement climatique et baisse du prix du pétrole obligent, les sociétés pétrolières cherchent des portes de sortie.

Les géants pétroliers sont dans la tourmente. Alors que l'économie mondiale peine à renouer avec sa forme d'avant la crise, la demande reste morne et les prix du pétrole chutent. Dans ce secteur en déclin, les acteurs du marché tentent de sauver leur peau et se tournent désormais vers une nouvelle opportunité: le diesel renouvelable.

Élaboré à 100% à partir de matières premières renouvelables, principalement de l'huile de cuisson usagée ou de la graisse animale, ce type de diesel ne doit pas être confondu avec le biodiesel, dont la composition et le processus de fabrication sont distincts.

Longtemps ignoré, considéré comme un produit de niche, le diesel renouvelable apparaît aujourd'hui comme une alternative viable et, surtout, rentable aux carburants fossiles conventionnels.

Dans une note envoyée à sa clientèle, le géant bancaire américain Morgan Stanley a fait savoir que les raffineurs américains étaient attirés par «la perspective d'une croissance plus élevée et de meilleurs rendements grâce au diesel renouvelable», stimulé entre autres par «les efforts de réduction des émissions de carbone», rapporte Forbes.

La banque prévoit notamment des rendements financiers allant jusqu'à 40%, soutenus par les aides d'un gouvernement qui ne semble pas prêt à laisser tomber un secteur crucial pour l'économie américaine.

Des prévisions encourageantes

Sur ce secteur, les premier·ères arrivé·es rafleront la mise. Alors que les deux principaux acteurs semblent être l'américain Valero et le finlandais Neste, de multiples raffineries ne veulent pas être laissées sur le carreau et se sont récemment lancées sur ce marché du diesel renouvelable, preuve de son fort potentiel.

Ainsi, trois raffineurs américains, Philips66, HollyFrontier et Marathon Petroleum, ont annoncé convertir plusieurs de leurs raffineries de pétrole traditionnel en installations dédiés au diesel renouvelable, ajoute le média américain.

Pour l'heure, l'activité est relativement récente, et seulement 1,3 million de barils de ce types de carburant ont été produits en 2019, contre 4,5 millions de barils de fioul produits chaque jour, rapporte Reuters. Pourtant, sa demande devrait exploser à l'avenir prévoit Morgan Stanley, qui estime que la consommation mondiale de diesel renouvelable devrait plus que doubler d'ici à 2025.

Toutes les grandes sociétés pétrolières n'ont pas jeté leur dévolu sur cette énergie. Les détracteurs du diesel renouvelable pointent notamment du doigt les problèmes de logistique qu'induit sa fabrication –les entreprises doivent en effet se procurer des graisses dans tout le pays et les transporter vers leurs installations pour confectionner les mélanges.

Mais comme le note le New York Times, à contre-courant de la révolution du secteur énergétique et alors que le secteur semble prendre l'eau de toute part, les deux géants américains Chevron et Exxon Mobil parient encore sur l'avenir florissant du pétrole, et ont récemment décidé de doubler leur production.

De l'autre côté de l'Atlantique, d'autres mastodontes comme BP font un chemin exactement inverse: à l'instar de Shell, la firme a récemment annoncé un «pivot» historique vers les énergies renouvelables.

En ce moment

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Et Cætera

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Tech

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Une fonction inédite et capitale est prête, mais pas encore active.

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Tech

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Le jeu de course en réalité augmentée et zinzin de Nintendo semble beaucoup lui plaire –à nous aussi.