Le pétrolier Epic St George non loin de Southampton, au Royaume-Uni, le 4 octobre 2021. | Adrian Dennis / AFP

Le pétrolier Epic St George non loin de Southampton, au Royaume-Uni, le 4 octobre 2021. | Adrian Dennis / AFP

Les prix à la pompe explosent, mais le Royaume-Uni continue d'exporter son essence

Trois milliards de litres doivent partir pour les États-Unis cette année.

C'est officiel. Depuis le jeudi 9 juin, le prix d'un plein d'essence moyen au Royaume-Uni a dépassé la barre symbolique des 100 livres sterling (117 euros), et continue d'augmenter rapidement.

Aux États-Unis, les prix augmentent aussi, mais les automobilistes n'y payent encore que 60% de ce que doivent débourser les Britanniques. Pourtant, comme le rapporte Bloomberg, le Royaume-Uni va cette année exporter 3 milliards de litres de carburant de l'autre côté de l'Atlantique.

Pourquoi donc les compagnies pétrolières font-elles traverser l'Atlantique à leurs cargos pour écouler leurs stocks dans un marché où les prix sont moins élevés?

Tout d'abord, le Royaume-Uni est un maillon du marché global de pétrole. Il est donc normal que des cargos y transitent. La seconde et principale raison, explique Bloomberg, est une histoire de taxes.

L'océan plutôt que la TVA

Il existe outre-Manche deux taxes sur l'essence. La première, appelée «fuel duty», est une taxe spécifique au carburant, prélevée sur chaque litre de pétrole. Cette taxe, qui a été diminuée en mars afin de faire face à la hausse des prix, est désormais de 52,95 pence (62 centimes d'euro) par litre.

La seconde taxe peut difficilement être baissée, puisqu'elle ne s'applique pas au seul carburant: c'est la taxe sur la valeur ajoutée. Comme en France, la TVA (VAT en anglais) est de 20%. Or, cette taxe s'applique sur le prix prenant en compte la «fuel duty».

Seulement, avec l'explosion des prix, cette taxe commence à représenter une coquette somme. Or, les États-Unis sont l'un des rares pays à ne pas disposer de TVA sur le plan national –ils appliquent à la place une taxe sur les ventes, moins importante et fixée à l'échelle des États.

Avec l'inflation des prix du carburant causée par la guerre en Ukraine, la différence est telle que malgré des prix plus bas, il est désormais plus profitable pour les compagnies pétrolières de traverser l'Atlantique pour vendre leur produit.

En ce moment

🛢️ Le mic-mac du plafonnement du pétrole russe ✈️ Israël s'entraîne contre l'Iran 💎 Une météorite et deux nouveaux minéraux, une journée sur korii.

Et Cætera

🛢️ Le mic-mac du plafonnement du pétrole russe ✈️ Israël s'entraîne contre l'Iran 💎 Une météorite et deux nouveaux minéraux, une journée sur korii.

Quatre articles pour prendre de l'avance sur le monde.

En Pologne, miner illégalement du charbon dans son jardin peut (de nouveau) rapporter gros

Biz

En Pologne, miner illégalement du charbon dans son jardin peut (de nouveau) rapporter gros

Il est partout et c'est la crise: les exploitations sauvages se multiplient.

La gaffe à un million de roubles de Dmitri Rogozine, copain de Poutine et ex-patron de Roscosmos

Et Cætera

La gaffe à un million de roubles de Dmitri Rogozine, copain de Poutine et ex-patron de Roscosmos

La risée des réseaux.