Disney + Pixar + Marvel + «Star Wars»: de quoi rapidement bouleverser la hiérarchie des plateformes de SVOD | James Pond via Unsplash

Disney + Pixar + Marvel + «Star Wars»: de quoi rapidement bouleverser la hiérarchie des plateformes de SVOD | James Pond via Unsplash

50 millions de personnes pourraient s'abonner à Disney+ en cinq ans

Prends garde à toi, Netflix, Disney+ arrive.

L'arrivée de Disney sur le marché du streaming pourrait se faire en trombe. Des analystes d'UBS prévoient que Disney+, le nouveau service de SVOD de l'empire de Mickey, atteindra la barre des cinquante millions d'abonnements en cinq ans, dont cinq millions dès la première année. Ces résultats en feraient alors la plateforme à la croissance la plus rapide.

«Nous pensons que Disney est la seule entreprise média traditionnelle disposant de l'envergure, de la puissance de marque et des franchises nécessaires pour rejoindre Netflix et Amazon comme leader du secteur de la vidéo par abonnement», exposent les analystes dans leur rapport.

Les économistes anticipent néanmoins deux risques importants liés à la stratégie de Disney. Un écueil à éviter pour la firme serait de vouloir privilégier ses productions cinématographiques, qui ont rapporté plus de sept milliards de dollars de recettes en 2018, au détriment de sa nouvelle plateforme.

UBS prévient également que ses prévisions de bénéfices à court et long terme pourraient ne pas se matérialiser au niveau escompté, le succès de Disney au cinéma ne pouvant pas être comparé au marché plus fragmenté du streaming.

Un catalogue alléchant

À moins d'un an du lancement prévu en fin d'année 2019, Disney+ commence à dévoiler son contenu. Bob Iger, le PDG de la Walt Disney Company, a été le premier à en révéler le nom et le logo.

Le groupe compte s'appuyer sur ses marques fortes, à commencer par l'univers de Marvel, dont le personnage de Loki bénéficiera d'une série propre, déjà en préparation. Déjà aperçu au cinéma dans Thor ou Avengers, l'acteur Tom Hiddleston y reprendra son rôle.

La licence Star Wars va également être développée pour la première fois de son histoire en série live-action. Nommée The Mandalorian, elle se déroulera «entre la chute de l'Empire et l'émergence du Premier Ordre» et sera mise en scène par Jon Favreau, réalisateur entre autres d'Iron Man, du Livre de la Jungle et du prochain Roi Lion.

Une autre série Star Wars sera consacrée à Cassian Andor, le héros de Rogue One interprété par Diego Luna. Décrit comme un «thriller d'espionnage», le spin-off racontera la formation de la rébellion.

Si Disney+ avance de solides arguments pour s'imposer sur le marché du streaming vidéo, la plateforme aura malgré tout fort à faire pour rivaliser avec Netflix et ses 137 millions d'abonnées et abonnés dans le monde.

En ce moment

L'effondrement de WeWork, gérer un collègue psychopathe, un ascenseur spatial, une semaine sur korii.

Et Cætera

L'effondrement de WeWork, gérer un collègue psychopathe, un ascenseur spatial, une semaine sur korii.

Un dimanche pour lire l'essentiel.

Choisir sa néobanque, l'angoisse de la batterie, les coûteuses émissions de Trump, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Choisir sa néobanque, l'angoisse de la batterie, les coûteuses émissions de Trump, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Comment un seul homme s'est accaparé l'économie de tout un peuple

Biz

Comment un seul homme s'est accaparé l'économie de tout un peuple

Guohui Shi a obtenu en 2018 le monopole de l'achat de laine au Lesotho, mais l'homme d'affaires chinois ne paie pas les producteurs.