Pas encore paru, le dernier Star Wars commence déjà à affoler les compteurs. | Star Wars
Pas encore paru, le dernier Star Wars commence déjà à affoler les compteurs. | Star Wars

Les préventes de «Star Wars: The Rise of Skywalker» explosent celles de «Avengers: Endgame»

Disney peut recommencer à se frotter les mains.

Au 10 septembre 2019, Avengers: Endgame avait amassé la coquette petite somme de 2,5 milliards d'euros au box-office mondial. À peu de chose près, c'est l'équivalent du PIB du Groenland selon les chiffres des Nations unies et c'est surtout, pour la maison mère Disney, un véritable veau d'or.

En ne mettant que quelques semaines à dépasser Avatar, l'épisode final de la série est devenu en juillet le plus gros carton de tous les temps. Auquel Disney a semble-t-il d'ores et déjà trouvé un successeur: ce pourrait être le prochain Star Wars, intitulé Rise of Skywalker (L'Ascension de Skywalker en français) et, lui aussi, le dernier épisode d'une longue et légendaire saga cinématographique.

Boum!

CNBC nous apprend ainsi que les préventes de billets pour le film via la plateforme Atom ont, la première heure, dépassé de 45% celles d'Avengers: Endgame. C'est, selon les responsables du site, un record –sans doute le premier de la longue série que Rise of Skywalker, en salle obscure le 18 décembre, pulvérisera.

À quelques semaines du lancement de Disney+, sur laquelle seront diffusés les autres épisodes de la saga, ainsi que des séries spin-off comme The Mandalorian et, bien sûr, tous les films de l'univers Marvel, la maison de Mickey peut donc sourire: le timing est parfait et le business continue à bien se porter.

En ce moment

Des jeux pour travailler, le pétrole qui se noie, la menace d'une crise alimentaire, une journée sur korii.

Et Cætera

Des jeux pour travailler, le pétrole qui se noie, la menace d'une crise alimentaire, une journée sur korii.

Le récap' du jour.

Contre le coronavirus, l'Inde mise sur le DIY et le low-tech

Et Cætera

Contre le coronavirus, l'Inde mise sur le DIY et le low-tech

Le pays manque de moyens, mais certainement pas d'idées.

Si le travail vous manque, le jeu vidéo peut vous remettre au boulot

Tech

Si le travail vous manque, le jeu vidéo peut vous remettre au boulot

On peut tout simuler, même les cadences infernales.