7.000 brosses à dents facturées 94 dollars pièce: jackpot. | Alex via Unsplash
7.000 brosses à dents facturées 94 dollars pièce: jackpot. | Alex via Unsplash

Quatre frères ont volé des millions à Amazon en lui vendant des brosses à dents

L'escroquerie était simple, elle a rapporté gros.

Vendre des produits à des prix exorbitants directement à Amazon, sans que la plateforme ne les ait commandés: voilà l'astucieux plan de quatre frères new-yorkais pour devenir riches.

«Tellement d'humeur à baiser Amazon», écrivait en mai 2018 Yoel Abraham lors d'une conversation WhatsApp avec ses frères Heshl, Shmuel et Zishe, raconte Wired. Pour Amazon, la pilule doit effectivement être dure à avaler, tant l'escroquerie est à la fois techniquement simple et grande dans ses résultats.

En deux ans, les combinards ont réussi à amasser une jolie fortune, estimée à au moins 19 millions de dollars [environ 16 millions d'euros]. Las, la supercherie ne pouvait pas durer plus longtemps: comme le rapporte le média américain, les quatre frangins américains ont été arrêtés le 19 août, puis inculpés par la justice fédérale américaine pour fraude électronique et blanchiment d'argent.

Le plan de la fratrie était simple. Les frères ont d'abord ouvert plusieurs comptes sur le service Vendor Central de la plateforme, afin de se faire passer pour des grossistes. Chose faite, ils pouvaient vendre des marchandises directement à Amazon, que le site écoulait par la suite moyennant une marge.

À l'inverse du service Seller Central, où le vendeur propose ses produits directement à la clientèle via la marketplace d'Amazon, le service Vendor Central permet d'avoir directement comme acheteur l'entreprise de Jeff Bezos –au portefeuille bien garni.

Un plan simple

Selon l'acte d'accusation, les quatre frères ont réussi à modifier le code d'identification des articles commandés par Amazon, appellé ASIN (Amazon Standard Identification Number), afin de lui refourguer puis facturer des produits différents, en quantité nettement plus grande que ce qui était attendu. Une arnaque connue sous le nom de surexpédition.

Par exemple, en août 2018, les frères Abraham ont reçu une commande du géant du web pour douze bidons de spray désinfectant à 94,03 dollars l'unité, soit un total de 1.128,36 dollars. À la place, mais en utilisant le même code ASIN, ils ont expédié 7.000 brosses à dents au prix de 94,03 dollars chacune, facturant à Amazon 658.210 dollars [environ 557.000 euros].

Autre cas évident d'arnaque, la fratrie a envoyé 927 tondeuses à barbe en plastique au prix unitaire de 289,78 dollars, alors qu'Amazon avait simplement commandé... un seul parfum de créateur au même prix.

Une fois pris la main dans le sac, les accusés n'ont pas baissé les bras pour autant et ont essayé d'ouvrir de nouveaux comptes. Désormais entre les mains de la justice américaine, ils risquent jusqu'à trente ans de prison.

En ce moment

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

Et Cætera

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

De la «private joke» à la fake news, itinéraire d'une bien étrange histoire.

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Tech

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Êtes-vous prêts pour le saumon produit en laboratoire?

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Tech

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Stupeur totale dans le monde de la défense.