Ces jeunes gens prennent tranquillement le soleil, tout en faisant une sieste, avant de retourner travailler: ils ont raison. | Fred Moon via Unsplash
Ces jeunes gens prennent tranquillement le soleil, tout en faisant une sieste, avant de retourner travailler: ils ont raison. | Fred Moon via Unsplash

Quelques conseils pour surmonter le coup de barre de l'après-midi

Travailleurs, travailleuses, vous piquez du nez? Nous pouvons vous aider.

Cet article a été publié un lundi. La reprise n'a pas été facile, et la pause de midi fut la bienvenue. Peut-être en revanche auriez-vous dû éviter, à la cantoche, de reprendre deux fois de la choucroute aux fruits de mer après l'œuf mimosa: vous sentez déjà que le reste de votre journée sera un calvaire.

Ça ne loupe pas: entre 15 et 16 heures, un moment approximatif qui peut évoluer selon les biorythmes et constitutions de chacun·e, le coup de barre arrive. Méchant, lourd comme un cheval mort, incapacitant comme une sale grippe. Heureusement, Fast Company puis nous-mêmes avons pensé à vous: plus saines et efficaces qu'un Snickers, voici quelques solutions pour survivre jusqu'au soir.

Ces conseils simples proviennent d'Elizabeth Grace Saunders, coach en management du temps. Le premier d'entre eux est de pratiquer un peu d'exercice physique. Sans pour autant aller suer sang et eau à la salle de sport –ce qui n'est d'ailleurs pas inenvisageable–, elle note que 10 minutes de marche offrent plus d'énergie que 50 mg de caféine.

Coups de massue sur le coup de barre

Pour retrouver un peu de cette productivité qui fait le bonheur de vos supérieur·es, l'autrice explique également qu'une véritable coupure mentale, y compris des sites de shopping, de résultats de foot ou des réseaux sociaux, peut être indispensable. Ne pensez plus à rien, rêvassez, procéder à quelques minutes de méditation, puis baissez la tête et foncez jusqu'à la quille.

Elizabeth Grace Saunders rappelle également qu'une bonne et franche rigolade sera pourvoyeuse d'endorphine et pourfendeuse de stress. Vous pouvez par exemple regarder quelques minutes de cet increvable chef-d'œuvre, mais le simple fait de penser à quelqu'un de drôle peut énergiser votre ciboulot.

Le sommeil a bien sûr un rôle crucial à jouer. Si vous en manquez, et si votre lieu de travail dispose d'un espace plus adéquat que le canapé de la salle de réu ou l'espace exigu sous votre bureau, une mini-sieste peut faire des miracles. Attention cependant à ne pas vous endormir jusqu'à 18 heures.

La musique peut aussi être une très précieuse alliée, à condition de l'adapter à ses besoins, désirs et réactions propres. Saunders raconte que certain·es de ses client·es confectionnent des playlists spécialisées pour chacun des moments de la journée –écouter de la makina à 120 db sur les coups de 14h30 pourrait ne pas avoir l'effet escompté, notamment sur votre avancement professionnel.

Enfin, et c'est malheureusement un conseil qu'il est difficile d'appliquer de la même manière sous toutes les latitudes et à tous les moments de l'année: exposer votre peau au soleil quelques minutes peut réveiller le Stakhanov qui est en vous. N'allez pas pour autant courir nu·e dans la rue qui jouxte l'entrée de votre entreprise, vos collègues risqueraient de vous en vouloir.

En ce moment

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Le récap' du jour.

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Et Cætera

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Dans le cadre du «Projet Nightingale», des hôpitaux lui transmettent leurs données sans en informer les patient·es.

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

Et Cætera

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

La mesure n'est que l'une des nombreuses contraintes que les Japonaises doivent respecter au travail.