Le GMC Hummer EV, nouveau monstre sur batteries de General Motors. | Capture d'écran Youtube via GMC
Le GMC Hummer EV, nouveau monstre sur batteries de General Motors. | Capture d'écran Youtube via GMC

Mais qui peut bien vouloir d'un Hummer électrique?

Les deux mots semblent antithétiques, mais tous les constructeurs se hâtent d'investir le marché.

Habituellement, les véhicules électriques se destinent essentiellement aux automobilistes souhaitant limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, mais suffisamment aisé·es pour acheter un véhicule plus cher que ses équivalents thermiques, avec des performances souvent moindres.

La cible est donc plutôt une population écolo et citadine, pour qui la voiture est un moyen de se déplacer confortablement plutôt qu'un outil de travail. Soit l'inverse exact des propriétaires de pick-ups, petits camions dotés d'une benne à l'arrière et très associés à l'Amérique rurale.

Ces derniers mois, tous les constructeurs semblent pourtant s'être mis en tête l'idée saugrenue de commercialiser des pick-ups électriques. Tesla a fait beaucoup de bruit avec son Cybertruck, mais c'est loin d'être la seule entreprise à se placer sur le créneau. Ford F150 EV, Rivian R1T, Nikola Badger, Bollinger B2: start-up spécialisées et constructeurs historiques, tous se lancent dans la course.

Comble du paradoxe, General Motors a même décidé de lancer un pick-up Hummer électrique. Adaptation civile du véhicule militaire Humvee, le Hummer est le symbole des excès pré-crise de 2008. Des véhicules gigantesques et ultrapuissants, totalement démesurés pour leur usage réel, destinés donc à des automobilistes que l'on imagine mal se soucier du changement climatique.

Créer la demande

De tous ces projets, aucun n'est encore sur les routes, la plupart de ces véhicules sont supposés être livrés dans le courant de l'année prochaine. Beaucoup se posent néanmoins l'inévitable question: à qui sont destinés ces véhicules?

«Ce n'est pas comme si quiconque les avait réclamés», explique Jessica Caldwell, une analyste pour Edmunds, entreprise spécialisée dans le marché automobile. «Personne ne se dit “De quoi ai-je besoin? D'un pick-up avec un moteur électrique!”»

En réalité, il ne semble pas que ces véhicules répondent à une demande, mais qu'ils essayent de la créer. Car si les véhicules électriques veulent réellement se démocratiser, il ne peuvent pas se limiter à une clientèle écolo et citadine.

Le pick-up est un modèle extrêmement populaire et vendeur aux États-Unis: si les EV veulent supplanter leurs équivalents à essence, il semble nécessaire de commercialiser ce genre de modèle. Il y a quelques mois, Ford adoptait d'ailleurs la même approche avec la Mustang Mach-E, une grosse cylindrée vendue en version électrique.

L'immense popularité des pick-ups auprès de certains milieux signifie également que si l'idée venait à prendre et à provoquer l'adhésion de la clientèle, un marché immense et hautement profitable s'ouvrirait.

Le carton-minute des précommandes du Hummer EV semble indiquer que le saugrenu attire les foules –et aucun constructeur ne voudra passer à côté de cette nouvelle poule aux œufs d'or.

En ce moment

Le courtier de la sex-tape, un dirigeable à hydrogène géant, un vol de bière sous-marine, une journée sur korii.

Et Cætera

Le courtier de la sex-tape, un dirigeable à hydrogène géant, un vol de bière sous-marine, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

De la bière sous-marine, une épave soviétique et un mystérieux cambriolage

Et Cætera

De la bière sous-marine, une épave soviétique et un mystérieux cambriolage

Une brasserie argentine a voulu faire vieillir de la bière dans sept tonneaux placés sous la mer: ils ont tous disparu.

Philippines: échange infirmières contre doses de vaccin

Et Cætera

Philippines: échange infirmières contre doses de vaccin

En panne de vaccins contre le Covid-19, le pays vante la qualité de sa main d'œuvre aux pays mieux dotés.