Un prototype du Soukhoï Checkmate, au MAKS 2021 à Moscou le 20 juillet 2021. | Dimitar Dilkoff / AFP

Un prototype du Soukhoï Checkmate, au MAKS 2021 à Moscou le 20 juillet 2021. | Dimitar Dilkoff / AFP

La Russie dévoile son chasseur low cost de cinquième génération

Poutine dévoile son arme destinée à contrer les F-35 américains.

Ce mardi 20 juillet, l'armée russe a profité du MAKS 2021, l'annuel salon international aérospatial de Moscou, afin de dévoiler en présence de Vladimir Poutine son nouveau chasseur de cinquième génération. Baptisé «Échec et mat», l'appareil devrait décoller en 2023.

Produit par Soukhoï, l'un des principaux constructeur d'avions militaires russe, l'«Échec et mat» est pensé comme un concurrent (et adversaire) au F-35, le chasseur furtif américain produit pour le Pentagone par Lockheed Martin.

Comme le laissaient penser les rumeurs, l'appareil de Soukhoï devrait être relativement low cost. Sergei Chemzov, le directeur de Rostec, le conglomérat d'État chargée la production militaire, a annoncé que l'avion en lui-même coûterait entre et 21 et 25 millions d'euros et que les dépenses allouées à la maintenance seraient réduites.

«Notre objectif est de faire baisser le coût par heure de vol aussi bas que possible, afin qu'il soit économique; non seulement à l'achat, mais aussi à l'utilisation», a déclaré Yury Slyusar, le président de l'United Aircraft Corporation, le conglomérat auquel appartient Soukhoï.

Export en ligne de mire

Le prix est précisément l'un des plus gros soucis lié au F-35, dont le programme coûte une fortune au Pentagone, ce qui fait s'arracher les cheveux au Governement Accountability Office, une commission du Parlement chargée des audits et des évaluations des comptes publics.

Le choix du low cost ne se contentera pas de moderniser la flotte russe à moindre coût, il servira aussi d'appât pour les ventes à l'étranger. Chemezov s'attend à trouver preneur au Moyen-Orient, en Asie de l'Est et en Amérique latine.

La production en série de l'appareil devrait commencer à partir de 2026. Soukhoï désire par la suite en produire 300 modèles sur quinze ans.

En ce moment

Accrochez-vous: la «super-bulle» est sur le point d'exploser

Biz

Accrochez-vous: la «super-bulle» est sur le point d'exploser

La fin de la récré arrive et l'ensemble des marchés pourrait s'effondrer.

🇺🇦 Des hackers contre Poutine 🌚 Une machine à fondre la Lune 🏭 Investir dans le charbon pour sauver le climat, hier sur korii.

Et Cætera

🇺🇦 Des hackers contre Poutine 🌚 Une machine à fondre la Lune 🏭 Investir dans le charbon pour sauver le climat, hier sur korii.

Cinq articles pour voir le monde différemment.

La machine à fondre la Lune sera lancée en 2024

Tech

La machine à fondre la Lune sera lancée en 2024

Comme un fromage, mais un peu plus loin.