Une petite fortune sur un écran. | Sorare
Une petite fortune sur un écran. | Sorare

Sorare ou le carton milliardaire de la carte Panini 2.0

La start-up tricolore s'apprête à réaliser la plus grosse levée de fonds de l'histoire de la French Tech.

Quel que soit le résultat de l'équipe de France de football à l'Euro 2021, il y a déjà un grand vainqueur tricolore du ballon rond: la start-up Sorare, qui, selon Les Échos, s'apprête à réaliser la plus grosse levée de fonds de l'histoire de la French Tech.

Sorare battrait le record de Contensquare, qui avait levé 500 millions de dollars (419,32 euros) en mai dernier. Selon Les Échos, c'est à nouveau le géant nippon Softbank qui serait à la manœuvre.

Sorare emploie à peine dix-sept salariés et n'existe que depuis trois ans. Elle propose une sorte de collection de cartes Panini 2.0 à l'effigie de membres d'équipes de football que les joueurs peuvent s'échanger.

Chaque carte est associée à un jeton numérique unique, un NFT («non fongible token») basé sur la blockchain Ethereum. Chaque semaine, une sorte de «match» à cinq contre cinq est organisé avec des points à gagner en fonction des performances que les joueurs réalisent dans la vie réelle.

Suivant le même principe que celui du Bitcoin, l'objectif consiste à créer de la rareté puis de la valeur. Antoine Griezmann, l'un des investisseurs de la start-up, a récemment déboursé 76.000 dollars (64.000 euros) pour obtenir la carte de son coéquipier de l'équipe de France Kylian Mbappé.

En mars, l'unique carte de Cristiano Ronaldo était partie pour 150 Ethereum, soit près de 300.000 dollars. Sorare fait aussi le bonheur de dizaines de YouTubeurs, qui dispensent leurs conseils pour choisir les joueurs sur lesquels investir.

Mercato sur blockchain

La liste des investisseurs de Sorare est composée de noms prestigieux: l'ex-champion du monde Gérard Piqué, Xavier Niel ou encore Alexis Ohanian, cofondateur de Reddit. La start-up collabore aussi avec de nombreux clubs, qui touchent une commission à chaque transaction.

Football, noms célèbres, blockchain et NFT. Les ingrédients du succès éclair ne font pas défaut à la jeune entreprise, qui peut se vanter d'être déjà rentable malgré le peu d'années où elle est en activité. D'après le site DappRadar, plus de 451.000 transactions ont été réalisées sur la plateforme depuis sa création, pour un total de 87,6 millions de dollars (73,4 millions d'euros).

En février, Sorare annonçait viser un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2021: un objectif qui devrait largement être battu au rythme où vont les choses, estime à présent son patron, Nicolas Julia.

Pour les clubs, Sorare représente plus qu'une simple source de revenus: la start-up est également un moyen de se rapprocher de leurs fans. Sorare travaille sur des nouvelles offres où tout utilisateur possédant une carte pourra bénéficier d'une réduction sur le ticket d'entrée, avance à Bloomberg Nicola Julia.

La blockchain est d'ailleurs la nouvelle tendance chez les clubs, rapporte le site So Foot. La plateforme maltaise Socios.com propose ainsi aux fans d'acheter des NFT de leur équipe favorite qui leur offriront l'occasion de donner leur avis sur différents sujets.

Les supporters de la Juventus ont pu choisir la nouvelle musique accompagnant les buts dans le stade, tandis que le PSG a invité ses fans à choisir le message qui figurera sur le brassard de capitaine. Pourra-t-on bientôt influencer le transfert de Mbappé avec ses NFT?

En ce moment

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

Tech

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

La vitesse du vent a tendance à s'affaiblir sous les latitudes tempérées, ce qui compromet le potentiel des éoliennes.