Un smartphone dans chaque main, et une manne infinie. | Indranil Mukherjee / AFP
Un smartphone dans chaque main, et une manne infinie. | Indranil Mukherjee / AFP

55 euros: comment Jio compte vendre aux Indiens le smartphone le moins cher du monde

Nouveau joli coup de Mukesh Ambani, le Xavier Niel local.

Si vous ignorez ce qu'est l'opérateur Jio et qui est Mukesh Ambani, il est toujours temps de vous rattraper avant que l'histoire ne le fasse: sorte de Xavier Niel local qui a converti toute l'Inde ou presque aux joies des smartphones, l'entrepreneur est sans doute l'un des hommes les plus importants de son pays et de son époque.

La tâche n'est pourtant pas encore achevée pour Jio et Mukesh Ambani, dans un pays pauvre où il reste des centaines de millions de clients à recruter. C'est la raison pour laquelle l'opérateur a annoncé la mise sur le marché prochaine du JioPhone Next, qu'elle présente comme le smartphone le moins cher du monde.

L'économe iPhone SE à près de 490 euros officiels? Un bijou inabordable. Le Google Pixel 4a, présenté comme une merveille et vendu 349 euros? Peu de personnes en Inde, où le salaire mensuel moyen tourne autour de cette somme, pourraient se le permettre. L'excellent Realme 8, proposé à 169 presque petits euros? Encore trop cher, beaucoup trop cher.

Non, le JioPhone Next sera vendu à une somme plus basse encore que toutes ces machines, plus basse aussi que nombre de smartphones chinois no name: successeur du JioPhone 2, mis sur le marché pour 2.999 roupies, soit 34 euros environ, il pourrait être proposé pour la somme de 4.999 roupies, soit 56 euros seulement, explique le Wired britannique.

Un smartphone au rabais, pensez-vous? Pas du tout. Si son prédécesseur tournait sur un OS exotique et minimal nommé Kai OS, le JioPhone Next sera un véritable iPhone Android, doté de tous les services associés, bien que le système puisse être un peu bridé.

Et les entrailles? Rien de ridicule non plus, loin s'en faut: il a d'ores et déjà été annoncé comme compatible 4G et, selon les rumeurs, devrait être muni d'un processeur à quatre cœurs, d'un appareil photo doté de la fonction HDR (et de filtres Snapchat intégrés), d'une opulente batterie de 3.000 mAh et d'un stockage extensible de 16 Go.

Tout ça pour 55 euros? Oui, et non. Car à la question «Comment diable Jio fait-il pour fabriquer un produit si avancé pour une somme si basse?», Wired répond simplement que c'est impossible.

Pertes et profits

Tous calculs faits et experts interrogés, le site britannique estime le coût de revient matériel du JioPhone Next à une somme comprise entre 33 et 38 euros. À celle-ci s'ajoute des frais ne tenant pas simplement au prix unitaire des composants (les licences et la propriété intellectuelle notamment), qui placent la production d'un smartphone de ce niveau à 63 euros au moins.

Pratique courante dans diverses industries, notamment celle des consoles de jeu, le terminal sera donc vendu à perte. Selon l'un des spécialistes questionnés par Wired, il sera subventionné à la fois par Jio et par Google.

Il est dans l'intérêt des deux acteurs de se saisir très vite d'une part de marché la plus importante possible dans un pays en développement rapide. Et qui, à terme, promet de très juteux profits: comme le note Wired, 540 millions d'Indiens ne possèdent pas encore de smarphone. De quoi faire saliver le plus placide des entrepreneurs.

Pourtant déjà dominant en Inde, Jio compte également sur ce cheval de Troie discount pour développer sa clientèle, et pourquoi pas piquer une partie de celle d'une concurrence de plus en plus rude, qui surfe désormais allègrement sur le marché que Mukesh Ambani a, d'une certaine manière, lui-même inventé.

De surcroît, et sans doute surtout, une grande partie des bénéfices de Jio provient de la vente de services, annexes aux abonnements et terminaux. Distribuer largement voire presque offrir l'outil qui les rend accessibles est un excellent moyen de se créer un écosystème fermé et une clientèle tout aussi fermée. Précisément ce qu'Apple, pour ne citer qu'elle, cherche à faire avec l'iPhone, cœur battant d'un univers de plus en plus large (Apple TV+, Apple Arcade, Apple News+, etc.)

En ce moment

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Et Cætera

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Des pans entiers du savoir humain tombent dans l'oubli.