Le temps gagné sur les transports semble ensuite perdu sur Zoom. | geralt via Pixabay
Le temps gagné sur les transports semble ensuite perdu sur Zoom. | geralt via Pixabay

Le télétravail allonge nos horaires de 49 minutes

Le compteur des e-mails et des réunions s'affole aussi. Une certaine idée de l'enfer?

Ce cauchemar s'arrêtera-t-il un jour? Depuis le début de la pandémie de Covid-19, nombre de personnes occupant des emplois de bureau ont déploré sur les réseaux sociaux les conséquences du télétravail sur leurs emplois du temps: des journées plus longues qui ressemblent à un interminable conf call, parfois avec des enfants dans les pattes.

Le National Bureau of Economic Research (NBER) a mené une étude sur 3,2 millions de personnes dans 28.000 entreprises situées en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient. Elle confirme la tendance: des horaires étendus, avec davantage de réunions et d'e-mails.

Les scientifiques ont comparé deux périodes de huit semaines, avant et après les mesures de confinement. Les conclusions sont sans appel: les journées durent en moyenne 48,5 minutes de plus, le nombre de réunions est en hausse de 13% et celui d'e-mails de 40%.

Travailler plus pour gagner pareil

Dans des villes comme Los Angeles et Chicago, les choses sont revenues à la normale. Mais à New York ou dans l'ensemble de l'Europe, la tendance s'est poursuivie depuis mai. Seule consolation: les réunions, plus nombreuses, sont aussi plus courtes.

Les conclusions d'une autre étude, menée uniquement aux États-Unis, sont davantage inquiétantes: elle conclut que les Américain·es travaillent en moyenne... trois heures de plus par jour.

«Les personnes [interrogées] ont attribué leur emploi du temps chargé à la garde des enfants, au brouillage des frontières entre le travail et la maison, et au stress lié à une récession économique», explique Bloomberg. Cols blancs de tous les pays, unissez-vous.

En ce moment

Grosse frayeur pour l'ISS, Jeff Bezos pas astronaute, le F-35 trollé par l'US Air Force, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Grosse frayeur pour l'ISS, Jeff Bezos pas astronaute, le F-35 trollé par l'US Air Force, l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour comprendre votre monde autrement, et briller en société.

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.