L'iconique Aston Martin DB5 à l'exposition James Bond le 16 avril 2016 à Paris. | Patrick Kovarik / AFP
L'iconique Aston Martin DB5 à l'exposition James Bond le 16 avril 2016 à Paris. | Patrick Kovarik / AFP

Un tournage sur le plateau de James Bond peut multiplier la valeur d’une voiture par 50

Les véhicules utilisés sur les tournages de 007 se transforment en véritables trésors.

La rentabilité des placements de produits dans les films est plus qu'incertaine. Malgré des contrats de plusieurs millions de dollars investis par Nokia et Sony dans les derniers épisodes de James Bond, l'effet sur leur part de marché est discutable.

Aston Martin, la marque de voiture favorite de l'agent 007, bénéficie de l'image de marque de l'espion, mais le véritable jackpot est pour les voitures réellement utilisées pendant le tournage qui voient ainsi leur valeur augmenter de façon fulgurante, rapporte Bloomberg.

Les analystes du cabinet Hagerty ont comparé la valeur des voitures utilisées par l'acteur dans les films James Bond au prix de vente moyen des mêmes modèles sur le marché. Les analystes ont converti les prix en utilisant les taux de change de l'époque, puis en les comparant à la valeur de ces mêmes voitures pour cette année-là.

En moyenne, une voiture dans laquelle a roulé James Bond voit sa cote augmenter de 1.000% par rapport au modèle grand public, soit une multiplication par 11 de son prix.

Midas du cinéma

Le pompon revient à la Lotus Esprit S1 blanche de 1977, apparue dans le film L'espion qui m'aimait. Elon Musk a acheté la voiture pour 616.000 livres (726.000 euros) lors d'une vente aux enchères à Londres en 2013, soit 4.908% de plus que sa valeur standard de 12.300 livres à l'époque.

En deuxième place du classement figure l'AMC Hornet 1974, dans laquelle Roger Moore effectuait un spectaculaire tonneau au-dessus d'un cours d'eau dans L'Homme au pistolet d'or. Cette dernière s'est vendue 89.105 livres sterling lors d'une vente aux enchères en 2017, soit un bonus de 1.614% par rapport à sa valeur de l'époque

Suivent ensuite le Land Rover Defender 110 Double Cab SVX 2014 qui est apparu dans Spectre, et la très célèbre Aston Martin DB5 1965 d'Opération Tonnerre et Goldfinger. Cette dernière s'est vendue pour 4,67 millions de livres sterling chez Sotheby en 2019, soit 8,5 fois de plus qu'une DB5 standard. Il faut dire que la voiture était vendue avec tous ses gadgets développés par Q «en parfait état de marche».

Coupes-pneus, plaque d'immatriculation rotative, mitrailleuses dissimulées dans les phares, ou encore un bouclier pare-balles: pas vraiment le genre d'options proposé en série.

Le train de vie de James Bond est de toute façon inaccessible pour la plupart d'entre nous. Selon une étude de la marque britannique, Charles Tyrwhitt, l'espion, dépenserait environ 598.038 livres (699.000 euros) par jour en billets d'avion, essence, champagne, location d'hôtel, costumes ou lunettes de soleil.

En ce moment

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

Tech

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

La vitesse du vent a tendance à s'affaiblir sous les latitudes tempérées, ce qui compromet le potentiel des éoliennes.