Satya Nadella au Future Decoded Tech Summit à Bangalore le 25 février 2020. | Manjunath Kiran / AFP

Satya Nadella au Future Decoded Tech Summit à Bangalore le 25 février 2020. | Manjunath Kiran / AFP

Trump à l'origine du moment le plus étrange de la carrière du PDG de Microsoft

L'anecdote offre un aperçu de la gestion chaotique du pouvoir par l'ex-président américain.

Cette période paraît lointaine aujourd'hui, mais il y a un an à peine, la possibilité que Microsoft acquière TikTok était tout à fait vraisemblable.

En août 2020, au plus fort de la campagne présidentielle aux États-Unis, Donald Trump décide de sévir contre la plateforme de vidéos chinoise. Elle est alors le réseau social le plus populaire du moment: pendant le confinement, l'application a été la deuxième plus téléchargée juste derrière Zoom –une performance qui s'est poursuivie après le confinement, puisqu'elle a terminé app la plus téléchargée de l'année, devant Facebook et WhatsApp.

En plein conflit commercial avec la Chine, Trump souhaite donc à l'été 2020 bannir le réseau social, à moins que ce dernier ne rompe ses liens avec son pays de naissance.

Officiellement, les États-Unis sont inquiets de la gestion des données personnelles des utilisateurs de la plateforme et du pouvoir que le gouvernement chinois exerce sur ByteDance, la société mère de TikTok. Officieusement, Trump veut à tout prix mettre des bâtons dans les roues du secteur de la tech chinoise, qui fait de l'ombre aux sociétés américaines.

D'ordinaire, ce sont plutôt les Gafam qui font des pieds et des mains pour acquérir les dernières start-ups à la mode. Mais en août 2020, Satya Nadella, le PDG de Microsoft, voit atterrir sur son bureau une proposition d'acquisition émanant directement de TikTok.

Oubli à 30 milliards

Lors de la conférence Code 2021, Nadella a levé le voile sur ce qu'il appelle «la chose la plus étrange sur laquelle j'aie jamais travaillé». TikTok semblait être une bonne option pour Microsoft, raconte le PDG: un réseau social basé sur le cloud et utilisant de manière intensive l'intelligence artificielle... Des domaines dans lesquels Microsoft cherche justement à s'imposer.

En plus de tout cela, Microsoft est une entreprise américaine dotée d'immenses moyens, ce qui aurait permis à TikTok d'apaiser Donald Trump sans avoir à se brader.

Il fallait par contre que ce deal, qui se serait chiffré en dizaines de milliards, se mette en place très rapidement: l'ultimatum reçu par TikTok le 14 août 2020 lui donnait quatre-vingt-dix jours seulement pour vendre ses actifs américains.

Seulement, en septembre 2020, les exigences du gouvernement semblent «avoir disparu, explique Nadella, le président Trump avait un point de vue précis de ce qu'il voulait faire... et il l'a juste abandonné».

Pensant que le gouvernement américain ne se préoccupe plus de sa plateforme, ByteDance annonce à Microsoft qu'elle n'est plus intéressée par une vente. Elle choisit plutôt de conclure un simple partenariat avec la société Oracle, qui lui permet de conserver son précieux réseau social.

Mais en novembre, quelques jours avant la deadline, TikTok affirme que l'administration ne lui répond plus depuis des semaines.

L'accord entre ByteDance et Oracle est donc annulé. L'année suivante, Joe Biden supprime le décret promulgué par Trump. Rarement un soufflé ne se sera élevé aussi haut avant de se dégonfler aussitôt.

En ce moment

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

Tech

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

La vitesse du vent a tendance à s'affaiblir sous les latitudes tempérées, ce qui compromet le potentiel des éoliennes.