Des résident·es du Kentucky attendent pour obtenir leur demande de chômage le 19 juin 2020. | John Sommers II / Getty Images North America / Getty Images via AFP
Des résident·es du Kentucky attendent pour obtenir leur demande de chômage le 19 juin 2020. | John Sommers II / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Un «tsunami de chômage» pourrait bientôt balayer les États-Unis

Les horizons du marché de l'emploi aux États-Unis sont, à en croire certain·es analystes, bien noirs.

Au mois de juillet, l'optimisme était de mise chez les économistes américain·es, qui observaient une reprise encourageante du marché de l'emploi aux États-Unis. Mais aujourd'hui, face à une recrudescence des demandes d'aides, certain·es annoncent une explosion sans précédent du chômage dans les mois à venir.

C'est un communiqué du département du Travail des États-Unis qui a mis le feu aux poudres: le nombre de demandes d'indemnisation auprès du Pandemic Emergency Unemployment Compensation (PEUC) augmente de façon exponentielle, et ce depuis plusieurs semaines.

Cette aide, qui fait partie du CARES Act, un projet de loi visant à stimuler l'économie américaine en pleine pandémie de Covid-19, soutient les sans-emplois ayant épuisé leurs vingt-six semaines de prestations. Il s'agit donc en partie de personnes ayant perdu leur job avant la pandémie, et qui ont des difficultés à retrouver du travail aujourd'hui.

De 27.000 bénéficiaires le 11 avril, le département américain du Travail en a dénombré 1,3 million le 1eraoût, avec une augmentation de 130.000 demandes en à peine une semaine.

«Le vrai Tsunami arive»

Aurait-on seulement vu le sommet de l'iceberg? Ces chiffres en constante augmentation inquiètent en tout cas les économistes du pays, qui estiment désormais que le pire reste à venir.

«Le vrai tsunami arrive», a notamment déclaré à Axios Mark Zandi, économiste en chef chez Moody's Analytics, une entreprise d'analyses économiques et de conseils.

D'un côté, l'économiste remarque que la création d'emplois, notamment dans les secteurs durement touchés, ne compense pas les niveaux de licenciements élevés; de l'autre, il estime que le marché du travail pourrait encore s'affaiblir en l'absence de soutien des administrations.

C'est notamment la suppression de certaines aides qui est ici pointée du doigt. Fin juillet, une aide hebdomadaire de 600 dollars mise en place dans le cadre de la loi CARES a en effet expiré, au grand dam de certain·es économistes, ajoute CNN.

Au total, près de 28,1 millions d'Américain·es ont bénéficié de prestations auprès de divers programmes gouvernementaux au cours de la dernière semaine de juillet. L'avenir ne semble guère plus radieux.

En ce moment

Des célébrités poursuivies pour avoir posté des photos d'elles-mêmes

Et Cætera

Des célébrités poursuivies pour avoir posté des photos d'elles-mêmes

Votre image ne vous appartient pas tout à fait –fusse-t-elle une photo volée.

Quand produire du fumier est plus profitable que vendre du lait

Et Cætera

Quand produire du fumier est plus profitable que vendre du lait

En Californie, le méthane émis par les vaches peut rapporter gros.

The Ocean Cleanup promet de nettoyer les océans (mais c'est complètement con)

Et Cætera

The Ocean Cleanup promet de nettoyer les océans (mais c'est complètement con)

Le solutionnisme technique dans toute sa splendeur.