On n'est tranquille nulle part, pas même au-delà du cercle polaire. | Ben Eaton via Unsplash
On n'est tranquille nulle part, pas même au-delà du cercle polaire. | Ben Eaton via Unsplash

Le yacht brise-glace, nouveau joujou des milliardaires

Le magnat russe Oleg Tinkov vient de s'offrir le premier navire privé de ce type au monde.

Que peut-on bien s'offrir lorsqu'on a déjà fait cinq fois le tour du monde, que l'on possède une villa sur la Côte d'Azur et une autre à Saint-Barthélemy, un jet privé et trois Lamborghini? Réponse: un yacht brise-glace, pour naviguer loin des eaux surpeuplées des Caraïbes.

Mi-2020, le yacht La Datcha a pris la mer depuis les chantiers du constructeur néerlandais Damen Yachting à Flessingue (Pays-Bas). Ce luxueux bateau de 77 mètres de long, qui aurait coûté 87 millions d'euros, a été acheté en 2019 par le milliardaire russe Oleg Tinkov, à la tête d'une fortune estimée à 2,3 milliards d'euros.

Pour le moment, l'idée est de le louer à d'autres ultra-riches désireux d'aller faire un petit coucou aux pingouins et ours polaires. Pour 740.000 euros la semaine (sans compter les frais de service et d'équipage), vous pouvez ainsi réserver le bateau en ligne et embarquer pour une expédition.

À ce prix, vous pourrez profiter des six cabines luxueusement aménagées, des deux jacuzzis (intérieur et extérieur), d'un sauna, d'une salle de massage et d'une salle de sport entièrement équipée.

Le yacht accueille également deux hélicoptères, un mini sous-marin, du matériel de plongée ou encore deux scooters des neiges, histoire de se faire une petite balade sur la banquise.

Holiday on ice

D'une autonomie de quarante jours, le navire est capable de briser une couche de glace épaisse de 40 centimètres, ce qui en fait le premier brise-glace privé au monde. Il fera partie intégrante du programme «La Datcha» lancé par Oleg Tinkov, consistant à offrir des voyages et des expéditions extraordinaires aux VIP du monde entier.

«La Terre est si grande et notre vie si courte que nous devons explorer le monde autant que nous le pouvons», s'enthousiasmait le milliardaire dans une interview à Forbes en juin 2019. Il prévoit de passer lui-même vingt semaines par an à bord, en débutant par un voyage dans les îles Kouriles et le Kamtchatka.

Tinkov doit en effet avoir des fourmis dans les pattes: il est en liberté surveillée à Londres, sous le coup d'une extradition vers les États-Unis pour fraude fiscale. Par ailleurs, sa petite évasion s'annonce pour le moment compromise: il a révélé en mai 2020 souffrir «d'une leucémie aiguë».

Quant aux futurs passagers, la tranquillité promise risque de ne pas durer. Selon le Conseil de l'Arctique sur la Protection de l'environnement marin arctique (PAME), le trafic maritime dans la zone polaire arctique a augmenté de 25% entre 2013 et 2019. Pas moins de 1.628 bateaux ont transité dans la région l'an dernier.

Au milieu des tankers, des pétroliers et des bateaux de pêche s'y ruant pour profiter de la fonte des glaces, le voyage pourrait s'avérer un peu moins solitaire que prévu.

En ce moment

Depuis sa défaite, Trump a récolté 207 millions de dollars

Et Cætera

Depuis sa défaite, Trump a récolté 207 millions de dollars

Une somme collectée auprès de ses partisans notamment pour contester les résultats de l'élection présidentielle américaine.

Trader en énergie, le nouveau job en or

Biz

Trader en énergie, le nouveau job en or

Un métier bien plus complexe que celui de négociant en pétrole, métaux ou matières agricoles.

Désolé, votre masque ne vous protège pas de la reconnaissance faciale

Tech

Désolé, votre masque ne vous protège pas de la reconnaissance faciale

En quelques mois, les algorithmes ont fait d'importants progrès.