Le service n'est tout de même pas donné. | Lionel Hesry via Unsplash
Le service n'est tout de même pas donné. | Lionel Hesry via Unsplash

Dès 2021, vous pourrez disperser les cendres de vos proches sur la Lune

Viser la Lune, ça nous fait pas peur.

Imaginez: à chaque fois que vous regardez le ciel, la nuit, vous pouvez apercevoir un peu de vos proches défunts. C'est ce que propose l'entreprise Celestis: envoyer des cendres dans l'espace pour les disperser ensuite sur la Lune.

Lancés par une fusée Vulcan Centaur, les restes incinérés décolleront en juillet 2021 depuis la Floride lors d'un vol baptisé «Luna 02 Tranquility», qui fait partie d'une mission plus large orchestrée par la NASA, avec pour objectif d'amener notamment du matériel sur la surface lunaire.

Une fois à bon port, les cendres seront dispersées dans une vaste plaine, sur le même emplacement où l'équi­page d'Apollo 11 a mis pour la première fois le pied sur la Lune, le 21 juillet 1969.

Si, aujourd'hui, le vol est déjà complet, rapporte Space.com, vous pouvez toujours prendre vos réservations pour le prochain vol «Luna 3». Le service n'est tout de même pas donné: comptez 12.500 dollars [plus de 10.500 euros].

À côté d'Eugene Shoemaker

Les personnes dont les cendres seront du voyage «Luna 02 Tranquility» ont des profils divers. L'on trouve notamment un métal­lur­giste, un cadre de compagnie aérienne, un professeur de chimie, des ingénieurs mais également une géologue lunaire, une petite fille de 10 ans et... des échantillons de cheveux d'Arthur C.Clarke, un écrivain anglais.

À la fin de leur dernier voyage, toutes et tous auront finalement un point commun: ils seront parmi les seuls à être enterrés ailleurs que sur Terre. Leurs cendres seront notamment déversées à côté de celle du géologue et astronome américain Eugene Shoemaker qui fut, en 1999, soit deux ans après sa mort, le premier à connaître cet honneur.

À l'époque, la Nasa avait voulu rendre hommage à cet homme spécialiste des cratères, considéré comme un des pères fondateurs de la planétologie, et qui avait notamment participé à l'entraînement des astronautes des missions Apollo.

En ce moment

Les nouveaux trains londoniens polluent plus que le trafic automobile

Tech

Les nouveaux trains londoniens polluent plus que le trafic automobile

Le rail n'est pas toujours aussi écologique qu'on ne le pense.

Un mouchard numérique diffuse des captures d'écran de votre smartphone en temps réel

Tech

Un mouchard numérique diffuse des captures d'écran de votre smartphone en temps réel

L'enfer des «stalkerwares», un cran plus loin.

Amazon milite pour la weed, une électrique capable de 7.000 km, la «magie» de la lévitation acoustique, une journée sur korii.

Et Cætera

Amazon milite pour la weed, une électrique capable de 7.000 km, la «magie» de la lévitation acoustique, une journée sur korii.

Le récap' du jour.