On dénombre 47% d'adeptes du streaming qui abandonnent après quelques mintues de recherches infructueuses. | mohamed_hassan via Pixabay 

On dénombre 47% d'adeptes du streaming qui abandonnent après quelques mintues de recherches infructueuses. | mohamed_hassan via Pixabay 

47%

C'est la part d'Américaines et d'Américains qui se disent frustrés face au nombre croissant d'abonnements nécessaires pour regarder leurs programmes préférés.

Le marché du streaming est en plein essor dans le monde et offre pléthore de services différents à ses clientes et clients potentiels. Netflix, Amazon Prime, Hulu, CBS All Access, Showtime, YouTube Premium, et bientôt Apple, Disney+, WarnerMedia et NBCUniversal, le choix ne manque pas. Mais 47% de la population américaine se dit frustrée devant cet éventail de possibilités, selon la treizième étude annuelle de consommation des médias du groupe Deloitte.

«Les consommateurs veulent du choix, mais jusqu'à une certaine limite», déclare Kevin Westcott, vice-président du cabinet Deloitte en charge de l'étude. «Nous entrons peut-être dans une période de fatigue de l'abonnement», ajoute-t-il. Parmi les personnes intérrogées, 57% font aussi part de leur contrariété dans le cas où leurs productions favorites disparaissent d'une plateforme car les droits de diffusion ont expiré.

Trop de choix tue le choix

Plus de 300 offres d'abonnement à une plateforme de vidéo sont disponibles aux États-Unis. Les adeptes de ces contenus s'abonnent en moyenne à trois services de streaming différents. L'enquête constate que ces abonnements sont en forte augmentation avec 69% des foyers inscrits sur au moins une plateforme.

L'étude dévoile encore plusieurs chiffres intéressants. Les contenus originaux apparaissent comme un facteur important au moment du choix pour 57% des personnes qui ont déjà souscrit un forfait. En ce qui concerne la publicité, 77% des consommateurs et consommatrices pensent que les chaînes de télévision ne doivent pas dépasser la limite de 8 minutes de pub par heure et se disent prêt à arrêter de regarder à partir de 16 minutes de pub par heure.

Cette étude a été réalisée grâce à un questionnaire en ligne auprès de 2.003 personnes entre décembre 2018 et février 2019.

En ce moment

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.