L'Allemagne est sur la bonne voie mais doit encore fournir des efforts. | Karsten Würth via Unsplash

L'Allemagne est sur la bonne voie mais doit encore fournir des efforts. | Karsten Würth via Unsplash

Énergies renouvelables: l'Allemagne exemplaire

La première puissance européenne peut servir d'exemple pour ses voisins de l'UE.

Pour la première fois de son histoire, l'Allemagne a produit en 2018 40% de son énergie totale grâce à des énergies renouvelables. Cette prouesse est la conséquence d'Energiewende (littéralement «la transition énergétique»), la politique gouvernementale d'Angela Merkel pour tourner le pays vers l'énergie éolienne, hydraulique, solaire et la biomasse.

En 2011, après la catastrophe de Fukushima, des citoyennes et citoyens avaient investi les rues pour protester contre l'utilisation du nucléaire et la dangerosité de certaines centrales. Face à cette contestation populaire, la chancelière avait ordonné la fermeture de huit des dix-sept atomkraftwerks du pays dans l'année, et exclu la construction de nouvelles usines. Le démantèlement de celles restantes devrait prendre onze ans.

2100 dans le viseur

Cette extinction soudaine mais décidée des réacteurs a logiquement entraîné un maintien des centrales au charbon. La situation est devenue paradoxale pour l'Allemagne: d'un côté, elle possède le plus grand parc de panneaux solaires dans le monde et, de l'autre, elle est leader mondial dans l'extraction de lignite, un type de charbon peu chargé en carbone présentant l'avantage d'être rentable à exploiter car se trouvant en surface. Ces mines ont été l'année dernière à l'origine de 38% de la production d'énergie totale allemande, tout juste dépassées par les énergies renouvelables.

Pour continuer sur ce chemin vert, le pays s'est doté en 2017 de la plus grande éolienne du monde, d'une hauteur de 178 mètres. La ferme dont elle fait partie avec trois autres turbines est capable de générer environ 10.500 mégawatts-heure sur l'année; au niveau national, cette industrie du vent produit 113,35 térawatts-heure, soit 20% de la production énergétique totale. Selon le gouvernement, les efforts de transition énergétique ont permis d'économiser 156 millions de tonnes de CO2.

L'Allemagne a signé l'accord de Paris sur le climat en 2015 qui prévoit de limiter, à l'horizon 2100, le réchauffement climatique à 2°C, voire à 1,5°C par rapports aux niveaux préindustriels. Pour atteindre cet objectif, Climate Analytics estime que l'Allemagne doit se séparer du charbon d'ici à 2030. Il reste donc du boulot, mais le rythme imposé à sa transition énergétique par notre voisin n'en reste pas moins impressionnant.

En ce moment

Les inquiétantes failles de sécurité du nucléaire militaire américain

Et Cætera

Les inquiétantes failles de sécurité du nucléaire militaire américain

La sûreté semble trop souvent compromise dans le fameux laboratoire de Los Alamos.

La Sibérie, terre promise des cryptomonnaies?

Tech

La Sibérie, terre promise des cryptomonnaies?

La région pourrait devenir un enjeu stratégique pour l'indépendance numérique russe.

Cet été, adonnez-vous au «glamping»

Biz

Cet été, adonnez-vous au «glamping»

La mode est au camping glamour, dont le marché explose à la suite de la crise sanitaire.