Amazon et Alexa: omniprésents, omniscients et toujours à votre écoute. | Amazon
Amazon et Alexa: omniprésents, omniscients et toujours à votre écoute. | Amazon

Amazon: Alexa ou la tentation totalitaire

La firme américaine souhaite vous accompagner dans chacun des instants de votre quotidien. À quel prix?

Alexa est déjà présente dans des millions de foyers. En juin, le cabinet Loup Venture estimait qu'Amazon vendrait aux États-Unis 72 millions de ses assistants vocaux en 2019, contrôlant ainsi 58% du marché.

Alexa n'est pourtant pas partout. Si la firme de Seattle a su inventer le marché en lançant la première, dès 2014, son assistant personnel, elle s'est depuis fait griller la priorité par Google notamment, dont le propre robot vocal profite de l'ubiquité du système d'exploitation mobile Android pour s'extraire des foyers et accompagner ses utilisateurs et utilisatrices partout.

Amazon a dû réagir. Avec une stratégie claire: qu'Alexa soit à nos côtés à chaque seconde de chaque minute de chaque journée de nos existences, où que nous nous trouvions et quoi que nous fassions.

Tout, partout, tout le temps

L'entreprise a ainsi annoncé le 25 septembre, lors d'une keynote en forme de liste à la Prévert 2.0: un micro-ondes intelligent piloté par Alexa; des écouteurs sans fil connectés à Alexa; une Alexa lumineuse pour les histoires enfantines du soir; une bague Alexa nommée Echo Loop; une mini-Alexa, nommée Echo Flex, à placer sur toutes les prises du foyer; Echo Frames, une paire de lunettes Alexa; un programme intitulé Certified for Humans et destiné à simplifier l'intégration d'Alexa et des 85.000 produits compatibles dans nos habitudes.

On croirait presque à une parodie tant cette volonté de coupler nos vies à Alexa, chez nous comme en dehors de nos logis, semble forcée, massive et sans limite. Avec le mouchard Ring Fetch, placé dans un nouveau réseau nommé Amazon Sidewalk et permettant la localisation d'objets et de personnes dans un large périmètre, même votre chien n'échappera pas aux ambitions d'Amazon.

En plus de son avalanche alexienne, Amazon a fait quelques annonces concernant la marque de sonneries connectées Ring, dont on connaît assez clairement le tropisme sécuritaire et volontairement anxiogène. Ces petits flics domestiques passent désormais nos pas de porte et s'invitent, en compagnie d'Alexa, dans nos salons –pour mieux surveiller faits, gestes et paroles de tous les membres de la famille.

Mis bout à bout, ces trucs et bidules connectés créent un écosystème qui pourrait faire du 1984 d'Orwell et de son Big Brother les fruits blettes d'une dystopie dépassée.

Si elle promet des mesures pour garantir le respect de la vie privée, il est difficile d'oublier la grande légèreté avec laquelle la société de Jeff Bezos traite la question.

Surtout, l'ensemble de ces objets –et les données infinies qu'ils peuvent récolter– permet de savoir tout, absolument tout sur vous. Sur vous ainsi que sur votre famille, vos enfants et leurs notes à l'école, les ami·es qui vous rendent visite, vos horaires, vos allées et venues, la nourriture que vous ingérez, ce que vous achetez, ce que vous écoutez, ce que vous regardez, les endroits que vous visitez, vos modes de transport voire vos émotions profondes ou l'état de votre santé.

Totalitaire, pensez-vous?

En ce moment

La solitude vous pèse? Louez un «homme à rien faire» pour 80 euros

Biz

La solitude vous pèse? Louez un «homme à rien faire» pour 80 euros

Le Japonais Shoji Morimoto vous accompagne pour boire, manger ou discuter. Une activité qui rapporte gros.

Amazon offre ses services à Joe Biden pour vacciner les américains

Biz

Amazon offre ses services à Joe Biden pour vacciner les américains

Une proposition pas tout à fait désintéressée.

La sale blague d'Elon Musk, un Fukushima sous-marin, Rivian, l'anti-Tesla, une journée sur korii.

Et Cætera

La sale blague d'Elon Musk, un Fukushima sous-marin, Rivian, l'anti-Tesla, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.