Véloce, rutilant, pimpant et dispendieux nouvel iPhone 12. | Apple
Véloce, rutilant, pimpant et dispendieux nouvel iPhone 12. | Apple

Un iPhone 12 sans chargeur, le vrai faux geste d'Apple pour la planète

La firme aurait pu aller plus loin.

Au beau milieu de la keynote destinée à dévoiler au monde la nouvelle gamme d'iPhone 12, Apple annonçait que l'appareil serait livré sans chargeur ni écouteurs –la France bénéficiant d'une exception pour ces derniers.

Ce qui aurait pu être perçu comme un joli coup de polish sur les marges était clamé, avec tambours et trompettes, comme une victoire pour la planète par Lisa Jackson, en charge des questions environnementales pour la firme.

Indeed. Se séparer de ces deux accessoires permet, selon elle, de réduire le packaging de l'iPhone 12 et d'en placer 70% de plus sur chacune des palettes qui prendront l'avion, le bateau ou le camion pour arriver près de chez vous.

Alors que 700 millions d'écouteurs Lightning et plus de deux milliards de chargeurs Apple officiels se baladent déjà dans la nature, c'est aussi économiser chaque année l'équivalent carbone de 450.000 nouvelles automobiles, a-t-il été expliqué.

Tout est assurément une contribution importante dans la lutte mondiale contre le tsunami grandissant de déchets électroniques. Sauf que. Apple aurait pu, et peut-être dû, aller plus loin encore.

Foudre et profits

Ce qu'elle a imposé pour ses Macbook et Macbook Pro, la firme se refuse encore de le faire pour ses iPhone: abandonner le port Lightning, qu'elle est la seule à utiliser, et adopter ce qui est en train de devenir le standard universel du marché, l'USB-C.

Batteries externes, casques audio, consoles de jeu, ordinateurs, jouets et même son propre iPad: une grande partie des appareils électroniques est désormais équipée d'un port USB-C, et souvent accompagnée d'un câble voire d'un chargeur ad hoc.

L'Union Européenne, début 2020, poussait d'ailleurs pour que le format devienne une obligation pour tous les fabricants opérant sur son territoire –à l'époque, Apple freinait déjà des quatre fers et le faisait savoir publiquement.

L'argument écologique est donc encore très incomplet. En choisissant de laisser tomber le Lightning pour l'USB-C, Apple aurait pu unifier l'ensemble de ses machines et ne pas se passer uniquement du chargeur et des écouteurs dans la boîte de l'iPhone 12, mais également du câble.

Pourquoi alors la firme n'a-t-elle pas décidé d'aller au bout de la logique, et d'accompagner d'autres efforts notables en matière environnementale par ce geste logique?

Il est sans doute ici, évidemment, question de très gros sous: propriétaire, le format Lightning permet à la firme de faire payer une licence à ses partenaires pour une immense et très profitable gamme d'accessoires, sous l'appellation Made For iPhone.

De plus, l'une des nouveautés les plus attirantes des nouveaux iPhone 12 est sa compatibilité avec des chargeurs MagSafe. Ce sont peut-être ces derniers qu'Apple compte pousser dès aujourd'hui, jusqu'à peut-être se passer tout à fait du port Lightning, voire de toute connexion filaire –ce qui est d'ailleurs sérieusement pressenti pour 2021.

La version officielle du chargeur MagSafe –une nouveauté qu'il faut produire, ce qui n'a rien de neutre– est vendue 45 euros par la firme: planète ou pas, il n'y a pas de petits profits, et il faut profiter de chaque opportunité pour relancer le grand cycle de la consommation.

En ce moment

Une vaccination rémunérée, la mort de la cravate, assombrir le soleil, une journée sur korii.

Et Cætera

Une vaccination rémunérée, la mort de la cravate, assombrir le soleil, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Les petits arrangements d'Apple avec le travail forcé des Ouïghours

Biz

Les petits arrangements d'Apple avec le travail forcé des Ouïghours

Quand déclarations publiques et lobbying discret ne s'accordent pas.

Le Covid-19 a-t-il tué la cravate?

Et Cætera

Le Covid-19 a-t-il tué la cravate?

En visioconférence, la plupart des hommes la tombent: l'aboutissement d'une vieille tendance.