Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.
Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

L'astuce vicieuse de SpaceX, un appart post-apocalypse, le trompe-l'œil d'Apple, une journée sur korii.

Le récap' du jour.

Comment SpaceX retient ses talents sans trop les payer, ce que cachent les bons résultats d'Apple, un appartement conçu pour l'apocalypse climatique, les cartels mexicains armés par l'Europe, une journée sur korii.

Un article vous a plu? N'hésitez pas à partager cette newsletter. Un autre vous a déplu? Dites-le nous en répondant directement à ce mail, on lit tout.

Vous souhaitez vous abonner à la kotiidienne? C'est par icii.

L'astuce de SpaceX pour retenir ses talents tout en les sous-payant

Un marché financier interne sert de carotte aux salarié·es éventuellement mécontent·es.

Lire l'article

Voici à quoi pourrait ressembler votre appartement post-catastrophe climatique

À Singapour, une installation artistique met en scène tout ce que le dérèglement du climat va changer à nos logis.

Lire l'article

91,82 milliards de dollars de chiffre d'affaires: Apple annonce des résultats trimestriels mirobolants. Mais le diable est dans les détails, et ils sont peut-être de mauvaise augure.

Lire l'article

Au Mexique, les armes européennes alimentent la guerre de la drogue

Introduites en contrebande ou volées aux forces de sécurité, les armes des cartels proviennent souvent d'Europe.

Lire l'article

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.