N'oubliez pas de vous peser avant de prendre l'avion. | Cooper NEILL / AFP
N'oubliez pas de vous peser avant de prendre l'avion. | Cooper NEILL / AFP

Le changement d'une seule lettre provoque un «incident sérieux» au décollage d'un avion

Une ambiguïté a abouti à sous-estimer le poids du 737.

Le bug de l'an 2000? Même pas peur. En revanche, une petite confusion de langage a abouti à un sérieux incident sur un vol de la compagnie TUI en juillet 2020.

Comme nous l'apprend un rapport de AAIB (Air Accidents Investigation Branch) mentionné par la BBC, l'organisme britannique qui mène des enquêtes sur les accidents aériens, tous les passagers féminins du Boeing 737 à destination de Majorque ont été enregistrés comme enfants, et non comme adultes, aboutissant à une surcharge de 1.244 kilos.

À la base de ce bug figurent les différents titres de civilité utilisés par les Anglais au Royaume-Uni. En plus des «Mr» (Monsieur), «Mrs» ou «Ms» (Madame), ces derniers emploient le terme «Miss» indifféremment pour les filles et les femmes non mariées.

Or, le logiciel d'enregistrement a été programmé dans un autre pays, où le titre de Miss (Mademoiselle) est utilisé pour un enfant, tandis que «Ms» (Madame) désigne une femme adulte.

Résultat: la feuille de charge indiquant le poids total des passagers s'est basé sur un total de 65 enfants à bord, contre seulement 29 enfants attendus sur le plan de vol, générant une différence de poids de 1.244 kilogrammes (soit 34 kilos par personne).

Monsieur et Madame Crash ont une fille

La feuille de charge n'est pas anodine. Elle régit la masse maximale que l'avion peut transporter en toute sécurité ainsi que la quantité de carburant à prévoir.

Avec le poids réel embarqué, il aurait ainsi fallu une vitesse supérieure d'un nœud et une poussée 0,1 plus élevée que celle utilisée, note le rapport. Pas de quoi fondamentalement remettre en question la sécurité des passagers, mais l'incident a tout de même été qualifié de «grave» par l'AAIB dans son rapport.

Le commandant avait pourtant bien remarqué que quelque chose clochait, le nombre d'enfants indiqué étant anormalement élevé. Mais dans le contexte de l'épidémie, où de nombreux passagers sont amenés à annuler ou échanger leur vol à la dernière minute, il a finalement jugé le poids indiqué «plausible».

TUI avait aussi détecté le problème un jour avant et corrigé le bug entre temps. Mais les passagers enregistrés avant cette mise à jour n'avaient pas pu être pris en compte.

Un article de Numerama voit dans cette histoire une illustration du sexisme de la société envers les femmes, qui les oblige à choisir entre deux dénominations. «Chez Air France par exemple, les femmes doivent encore cocher le champ «Madame» ou «Mademoiselle» lors de l'enregistrement», déplore le site.

D'autant plus qu'il n'existe aucun terme pour les garçons, ce qui amène à se demander comment leur poids est pris en compte. Certains partisans de la cause transgenre plaident pour une case supplémentaire «neutre».

En attendant, TUI a corrigé son logiciel et ne propose plus que deux champs pour ses réservations: «Mr» ou «Mme».

En ce moment

Grosse frayeur pour l'ISS, Jeff Bezos pas astronaute, le F-35 trollé par l'US Air Force, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Grosse frayeur pour l'ISS, Jeff Bezos pas astronaute, le F-35 trollé par l'US Air Force, l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour comprendre votre monde autrement, et briller en société.

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.