Un F-35B de la Royal Air Force sur le pont du porte-avion HMS Queen Elizabeth, le 27 septembre 2018. | Mark Wilson / AFP

Un F-35B de la Royal Air Force sur le pont du porte-avion HMS Queen Elizabeth, le 27 septembre 2018. | Mark Wilson / AFP

Un F-35 accidentellement touché par l'une de ses propres balles

Petit accident, grosse facture.

C'est typiquement le genre d'incident dont le Pentagone aimerait bien se passer: au début du mois de mars, un avion de combat F-35, réputé pour être l'un des plus sophistiqués au monde, l'un des plus chers aussi, s'est tiré dessus tout seul lors d'un exercice.

Selon le site internet spécialisé Military.com, ce F-35B appartenant au Corps des Marines basé en Arizona prenait part à un exercice de nuit lorsqu'une balle de 25 millimètres, tirée depuis une arme placée sous l'appareil, a explosé à sa sortie du canon, causant de sévères dommages à l'avion.

D'après le capitaine Andrew Wood, un porte-parole du Corps des Marines ayant répondu aux questions de Military.com, l'incident «n'a causé aucune blessure au personnel, et une enquête est menée en ce moment même».

2,5 millions de dommages

Bien que le pilote ait réussi à poser son avion à bon port, le rapport d'incident précise que l'accident est de «Class A». Cette catégorie, la plus grave, indique un incident qui a soit entièrement détruit un appareil, soit tué ou entraîné l'invalidité totale et permanente d'une personne, soit causé pour au moins 2,5 millions de dollars (2,12 millions d'euros) de dégâts –ce qui est le cas ici.

Les conditions précises de l'explosion sont inconnues. Le canon de 25 millimètres du F35-B est «gun pod», c'est-à-dire qu'il est externe et peut être enlevé ou ajouté à l'appareil selon les besoins. Les balles utilisées (des PGU-32/U SAPHEI-T) sont des munitions incendiaires pouvant percer un blindage léger. Elles sont donc bien censées exploser –mais seulement après impact, et loin de l'aéronef.

Ce n'est pas la première fois que le F-35 souffre de graves défauts. Malgré des centaines de milliards dépensés pour concevoir l'avion de guerre ultime, cela fait des mois que le modèle accumule les problèmes, au point que son avenir est remis en cause au sein même des hautes sphères des forces armées américaines.

En ce moment

Pourquoi les jouets stars de Noël seront petits et mous

Biz

Pourquoi les jouets stars de Noël seront petits et mous

Tout se joue sur les océans.

Attention, ces emojis peuvent vous attirer de gros problèmes à l'étranger

Et Cætera

Attention, ces emojis peuvent vous attirer de gros problèmes à l'étranger

Mini-guide contre les maxi-gaffes.

280 mètres, 80 gigawatts par an: Vestas prépare la plus grande éolienne du monde

Tech

280 mètres, 80 gigawatts par an: Vestas prépare la plus grande éolienne du monde

Un colosse à l'horizon.