Si vous prenez la décision de changer de travail, peut-être vous faudra-t-il accepter une rémunération moins importante. | NeONBRAND via Unsplash
Si vous prenez la décision de changer de travail, peut-être vous faudra-t-il accepter une rémunération moins importante. | NeONBRAND via Unsplash

Une baisse de salaire n'est pas toujours une mauvaise nouvelle

Vous avez la possibilité de décrocher l'emploi de vos rêves, mais la rémunération est faible. Vous le prenez quand même?

Vous travaillez depuis cinq ans dans la même boîte, quand soudain vous décidez de changer de voie. Un poste vous plaît, vous plaisez au futur employeur. Mais celui-ci décide de vous prendre à un niveau de rémunération inférieur à celui que vous touchiez avant. Accepteriez-vous tout de même le poste?

Les écarts salariaux sont souvent risqués. Ils peuvent créer un cycle de sous-rémunération pour des emplois futurs, en particulier pour les femmes. Il existe cependant des situations où les récompenses que procure l'emploi l'emportent sur les risques: un nouveau job, même à bas salaire, peut être un second coup d'envoi pour votre carrière.

Plusieurs observatrices du marché de l'emploi vous donnent des conseils dans le HuffPost, afin de faire le bon choix. Selon elles, vous pouvez envisager d'accepter un salaire moindre dans plusieurs cas de figure.

Si un poste vous engage davantage

Beaucoup d'entre nous sommes assis·es derrière un bureau et ne nous intéressons pas du tout au travail que nous accomplissons. Si vous avez le privilège financier de pouvoir accepter un emploi moins rémunéré, mais qui donnera davantage de sens à ce que vous faites, foncez!

«Nous avons tous des visions différentes concernant la rémunération», déclare Lindsey Lathrop-Ryan, conseillère en carrière et en affaires. «Mais si la reconnaissance d'un employeur, la place que vous occuperez et la manière dont vous pourrez organiser votre temps l'emportent sur l'aspect financier, alors accepter une réduction de salaire est tout à fait logique.»

Si ce poste vous permet de gagner en expérience et de construire un réseau

Accepter une réduction de salaire à court terme, pour gagner davantage à long terme. Pour Lindsey Lathrop-Ryan, «avoir des mentors ou des professionnels proches de vous peut vous permettre de gravir les échelons».

Si vous débutez à un nouveau poste dans une entreprise, n'hésitez pas à accepter une réduction de salaire si vous sentez que les personnes que vous allez rencontrer et que l'activité que vous allez pratiquer vous apporteront beaucoup pour votre futur professionnel.

Bien que ce ne soit pas toujours évident, essayez toujours de penser à ce que les sacrifices à court terme peuvent signifier sur le long terme, personnellement comme financièrement.

Si vous décidez de changer de carrière

On entend de plus en plus couramment que nous ne sommes pas destiné·es à une carrière unique, ne traçant qu'un seul sillon, de l'entrée sur le marché du travail à la retraite. Qu'avec les évolutions technologiques qui transforment notre société, nous devrons nous-même changer de poste et faire évoluer nos compétences. Mais si cela venait d'un choix personnel?

Si vous prenez la décision de changer de plan de carrière, de travail, si vous décidez de créer votre propre start-up alors que vous étiez bien au chaud dans une entreprise, peut-être vous faudra-t-il accepter une rémunération moins importante, au moins le temps de vous former et de développer une expertise dans votre nouvelle activité.

En ce moment

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

Biz

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne

La NHS est assise sur un trésor convoité par l'industrie pharmaceutique.