Un soldat russe monte la garde sur l'île de Terre d'Alexandra, où se trouve la base aérienne de Nagourskoïé, le 17 mai 2021. | Maxime Popov / AFP

Un soldat russe monte la garde sur l'île de Terre d'Alexandra, où se trouve la base aérienne de Nagourskoïé, le 17 mai 2021. | Maxime Popov / AFP

Petit à petit, la Russie assoit sa domination de l'Arctique

La fédération est en train d'agrandir la base militaire la plus au nord du monde.

La Russie en rêvait, le changement climatique l'a fait. La fonte des glaces rend de plus en plus praticable l'océan Arctique et ouvre ainsi un formidable raccourci maritime entre l'Europe et l'Asie, qui permet de longer la Russie par le nord sans avoir besoin de navire brise-glace.

Pas question de laisser passer cette chance: des images satellites analysées par The Drive dévoilent que la Russie est en train de développer considérablement sa base militaire la plus au nord: l'aéroport Nagourskoïé, à Terre François-Joseph, un archipel à cheval sur la mer de Barents et l'océan Arctique.

En 2020, l'armée russe avait déjà profité de l'été pour agrandir la piste d'atterrissage de la base en la faisant passer de 2.500 à 3.500 mètres. Les nouvelles images satellite enregistrées par Planet Labs montrent non seulement que les travaux de la piste ont bien été achevés, mais aussi qu'une très grande aire de stationnement est en cours de construction.

Contrôle des airs et de l'océan

La nouvelle piste d'atterrissage avait permis cet hiver de déployer des intercepteurs MiG-31 ainsi qu'un avion-radar A-50, un duo efficace pour contrôler le ciel. Avec ce nouveau tarmac, la base pourra accueillir des avions beaucoup plus grands et plus nombreux qu'aujourd'hui, dont des bombardiers et des avions de patrouille maritime, ajoutant la maîtrise des mers à celle des airs.

Des images satellites montrent aussi que les autres installations de la base, dont le bâtiment principal, surnommé le «trèfle arctique» pour sa forme distinctive à trois pointes, ont été rénovées. Si ces améliorations ne sont pas surprenantes, elles montrent tout de même que l'armée russe ne perd pas de temps et ne ménage pas ses efforts polaires.

Le «trèfle arctique» de la base de Nagourskoïé en 2017. | Ministère de la Défense de la fédération de Russie via Wikimedia Commons

Outre la route commerciale majeure que l'Arctique pourrait devenir, l'océan renferme de précieuses ressources naturelles. La région pourrait donc rapidement devenir l'une des zones les plus convoitées de la planète. Si c'est le cas, Vladimir Poutine aura déjà une longueur d'avance.

En ce moment

Le business de l'asthme de Philip Morris, l'internet laser de Google, le Pentagone géant d'Erdoğan, une journée sur korii.

Et Cætera

Le business de l'asthme de Philip Morris, l'internet laser de Google, le Pentagone géant d'Erdoğan, une journée sur korii.

Cinq articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Construire une cité capitaliste utopique, le rêve « banal » du milliardaire Marc Lore

Et Cætera

Construire une cité capitaliste utopique, le rêve « banal » du milliardaire Marc Lore

Le richissime Américain souhaite faire sortir une ville futuriste du désert du Nevada.

700TB à 20 gbps: l'internet par laser de Google marche très bien

Tech

700TB à 20 gbps: l'internet par laser de Google marche très bien

X Lab a relié, par les airs, Brazzaville et Kinshasa.