«Eh non, ce n'était pas moi!» | Brendan Smialowski / AFP
«Eh non, ce n'était pas moi!» | Brendan Smialowski / AFP

Un faux Elon Musk arnaque un Allemand de 470.000 euros

Quand la folie bitcoin se transforme en crédulité pure.

La tentative d'arnaque est si courante qu'il est surprenant de constater que des personnes puissent, en 2021, encore tomber dans le panneau: selon la BBC, un Allemand de Cologne s'est fait délester de 10 bitcoins, soit près de 470.000 euros, par l'un des faux Elon Musk qui pullulent sur le net.

Un soir comme un autre, quelques minutes avant d'aller se coucher et l'attention sans doute émoussée par la fatigue, l'individu fait ce que nous sommes nombreux à faire avant l'extinction des feux: il va traîner sur Twitter.

Il s'étonne d'une notification, qu'il croit avoir été provoquée par un message d'Elon Musk himself –en réalité, comme à chaque fois, un compte certifié piraté puis grimé en simili-patron de Tesla par d'habiles hackers.

Ce faux Elon Musk à vrai macaron Twitter invite celles et ceux qui le souhaitent à, tout simplement, doubler leur fortune. En se rendant sur un site d'apparence professionnelle, ces personnes peuvent transférer jusqu'à 10 bitcoins et l'équipe du milliardaire, dans un geste d'une rare générosité, s'engage à faire fructifier la chose pour, dans les minutes suivantes, leur renvoyer le double.

L'Allemand s'exécute et tente une mise maximale. Puis il attend. Et attend encore. Et peut toujours attendre. Car au bout de quelque temps, il doit se rendre à l'évidence: l'appât du gain l'a poussé à faire une très grosse et très coûteuse bêtise.

«Mon cœur battait si fort, raconte l'homme à la BBC. J'ai réalisé que je venais de jeter par la fenêtre ce qui pouvait tout changer pour ma famille, mon épargne pour la retraite, toutes nos vacances avec les enfants.»

Crypto-phishing

Le média britannique explique qu'à Amsterdam, une firme de sécurité spécialisée dans ces arnaques et dans la surveillance des transactions –publiques– sur la blockchain a pu constater, en direct, le désastre et son étendue.

C'est, dit-elle, la plus grosse des transactions frauduleuses auxquelles elle ait pu assister. Car l'Allemand malheureux est loin d'être le seul à s'être ainsi fait berner: la méthode, pourtant plutôt rustre, fait des merveilles auprès des crédules.

Sur les trois premiers mois de 2021, ce sont ainsi plus de 15 millions d'euros qui auraient été chapardés par des crypto-arnaqueurs, soit déjà plus que les 13,4 millions d'euros subtilisés lors des douze mois de l'année précédente.

«J'ai fait des études et j'ai un bon job dans le marketing de l'industrie informatique, se défend l'Allemand de 42 ans dont la BBC rapporte la mésaventure. Je vis avec ma femme et mes deux enfants et nous avons une jolie maison avec jardin. J'ai été avide cette nuit-là, et ça m'a rendu aveugle.»

En ce moment

Panique aux États-Unis: la pandémie cause une pénurie de bubble tea

Biz

Panique aux États-Unis: la pandémie cause une pénurie de bubble tea

Loin d'être anecdotique, c'est un bon exemple de l'effet de la crise sanitaire sur le commerce mondial.

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Biz

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Comme souvent dans le foot, l'argent est le nerf de la guerre.

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Biz

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Les producteurs entrevoient l'énorme potentiel de ce fruit exotique disponible toute l'année.