Si vous le fêtez, joyeux Noël à toutes et à tous!
Si vous le fêtez, joyeux Noël à toutes et à tous!

Le burnout des YouTubers, fabriquer un sabre laser, des cadeaux à la décharge, une journée sur korii.

Le récap' du jour.

Des YouTubers qui craquent sous la pression de la plateforme, des tonnes de cadeaux qui vont directement dans la décharge, un sabre laser (ou presque) à fabriquer chez soi, le futur des musées selon Microsoft, c'était aujourd'hui sur korii.

Un article vous a plu? N'hésitez pas à partager cette newsletter. Un autre vous a déplu? Dites-le nous en répondant directement à ce mail, on lit tout.

Vous souhaitez vous abonner à la kotiidienne? C'est par icii.

Sur YouTube, une tendance ne faiblit pas: le burn-out des créateurs

Malgré des efforts, la plateforme continue de détruire les stars qu'elle a contribué à créer.

Lire l'article

Comment fabriquer un sabre laser (ou presque)

Les ingénieur·es et vidéastes de Hacksmith Industries ont trouvé la solution.

Lire l'article

Aux États-Unis, 2,27 millions de tonnes de produits neufs finissent chaque année à la poubelle: les cadeaux que vous renverrez termineront peut-être à la décharge.

Lire l'article

Microsoft ouvre la voie au musée du futur grâce au Mont-Saint-Michel

La réalité augmentée ou virtuelle prend une place de choix dans l'exploration patrimoniale.

Lire l'article

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.