À notre connaissance, aucune machine ne possède le magnétisme de Nick Cave. | Ehran Sevenler / Anadolu Agency via AFP
À notre connaissance, aucune machine ne possède le magnétisme de Nick Cave. | Ehran Sevenler / Anadolu Agency via AFP

La grosse (et belle) colère de Nick Cave contre ChatGPT

Artiste 1 - 0 Algorithme.

Dire que ChatGTP est partout serait une sacrée litote. L'intelligence artificielle conversationnelle en langage naturel passionne les masses, inquiète les experts et squatte les médias. Logique: elle est d'une puissance remarquable, suffisante pour donner envie à Microsoft d'investir 10 milliards de dollars (9,2 milliards d'euros) dans son concepteur OpenIA, et aller ainsi chatouiller Google, très inquiet, sur certains de ses domaines de prédilection.

Essayez vous-même, c'est à la fois bluffant et terrifiant: une simple commande de l'humain et le bidule algorithmique, entraîné sur un corpus colossal de textes de tous horizons, est capable d'écrire seul des devoirs pour l'école (voire pour les facs, obligées de revoir leurs cursus), des articles entiers, des extraits d'articles scientifiques suffisamment crédibles pour tromper des chercheurs, des scénarios ou des bouts de romans, des plaidoiries d'avocat... Bref, à peu près tout ce dont l'esprit humain l'a nourri.

À l'instar des outils de création d'image, ChatGPT peut donc aussi aller se frotter à l'art. Ce qui pose bien sûr d'innombrables questions et lance des débats enflammés: qu'est-ce qui est l'œuvre de l'artiste et qu'est-ce qui est l'œuvre de la machine?

Comment rétribuer les artistes qui ont nourri, de leur patient travail, les collections géantes qui servent de base à ces outils, Stability AI, Midjourney ou DeviantArt, contre lesquels certains d'entre eux ont entamé un recours collectif aux États-Unis?

Algorithmes et blues

Évidemment, puisqu'il peut tout copier, tout créer ou recréer, choisissez soigneusement vos termes et son savoir étant par nature quasiment infini, ChatGPT est aussi capable de singer l'écriture de chanson, soit le précieux art du songwriting, pour reprendre le terme anglo-saxon consacré. C'est apparemment ce qui a été fait avec Nick Cave. L'Australien est l'un des plus importants, l'un des plus respectés, l'un des plus prolifiques artistes de l'époque rock moderne.

Un créateur protéiforme dont le talent de musicien, de parolier, de romancier, de scénariste (The Proposition, Des Hommes sans loi) ou d'acteur pour le cinéma n'a d'égal que la profondeur de la pensée et l'intensité des souffrances qu'il a vécues –en quelques années, deux de ses quatre fils sont morts dans des circonstances dramatiques.

Un homme qui n'est donc pas une machine et qui n'aime apparemment pas les développements de ces dernières. L'un de ses fans, prénommé Mark, lui a envoyé une chanson «dans le style de Nick Cave». Eh bien le style de Nick Cave, déroulé dans un implacable texte publié sur son site, a été de démolir, pièce par pièce, le travail de ChatGPT, et plus généralement de ces intelligences artificielles.

Le texte est si fort –et se passe si bien de tout commentaire supplémentaire– que nous en traduisons ci-dessous certains des passages.

«Je sais que ChatGPT en est à ses balbutiements, mais c'est peut-être l'émergence de l'horreur de l'IA –elle en sera à jamais à ses balbutiements, parce qu'elle aura toujours à aller plus loin, toujours plus vite. On ne peut pas faire marche arrière, on ne peut pas ralentir, que ça nous mène vers un futur utopique, ou vers notre destruction totale.»

«Qui peut dire ce que cela sera? Mais à en juger par cette chanson “dans le style de Nick Cave”, ça n'a pas l'air terrible, Mark. L'apocalypse est bien en marche. Cette chanson est nulle.»

«Les chansons naissent de la souffrance. J'entends par là qu'elles sont issues de cette lutte intime et complexe qu'est la création, et autant que je sache, les algorithmes ne ressentent rien. Les données ne souffrent pas. ChatGPT n'a pas de vie intime, n'est allée nulle part, n'a rien enduré, elle n'a pas eu l'audace d'aller au-delà de ses limites, et de ce fait n'a pas la capacité de créer une expérience transcendante, puisqu'elle n'a aucune limite à transcender.»

«Ce qui fait qu'une grande chanson est grande n'est pas sa ressemblance à un travail déjà existant. Écrire une bonne chanson n'est pas imiter, ou répliquer, ou pasticher, c'est tout l'opposé. C'est un acte d'auto-assassinat qui détruit tout ce que d'autres ont créé dans le passé.»

«On pourrait penser que je prends tout ça un peu trop personnellement, mais je suis un songwriter engagé, en ce moment précis, dans un processus d'écriture. C'est un travail qui se fait avec le sang et les tripes, à mon bureau, je dois donner de ma personne pour faire naître une idée neuve et fraîche. Cela requiert mon humanité.»

C'est clair, c'est net, c'est sans bavure –et c'est aussi très beau. Une question néanmoins peut désormais se poser: et si Nick Cave, pour produire ce texte fort, avait demandé à ChatGPT d'écrire une réponse «dans le style de Nick Cave»?

En ce moment

Pour garder le contrôle d'un drone, une IA pourrait «tuer» son opérateur durant une simulation

Tech

Pour garder le contrôle d'un drone, une IA pourrait «tuer» son opérateur durant une simulation

Pas très rassurant.

Les aliens seraient déjà parmi nous, et ils nous observeraient

Tech

Les aliens seraient déjà parmi nous, et ils nous observeraient

Leurs atouts? Des drones et des IA.

Le premier filet de poisson imprimé en 3D a vu le jour

Tech

Le premier filet de poisson imprimé en 3D a vu le jour

Peut-on dire qu'il s'agit d'un plat de poisson pas né?