Ce restaurant de dumplings de Shanghai survivra-t-il à la nouvelle politique nationale? | Marta Markes via Unsplash
Ce restaurant de dumplings de Shanghai survivra-t-il à la nouvelle politique nationale? | Marta Markes via Unsplash

«Finissez votre assiette»: les mesures drastiques de la Chine contre le gaspi alimentaire

Les restaurants ont notamment édicté l'étonnante règle du «N -1».

Les tables couvertes de victuailles à peine entamées sont monnaie courante en Chine. Il n'existe pas de chiffres officiels au niveau du pays, mais selon un rapport conjoint du WWF et de l'Académie des sciences chinoise, la quantité d'aliments jetée par la restauration dans quatre grandes agglomérations urbaines représenterait entre 17 et 18 millards de tonnes de nourriture chaque année, soit la consommation de 30 à 50 millions de personnes.

Principaux coupables: les groupes de touristes, les étudiant·es et les lycéenn·es, ainsi que les banquets officiels, lors desquels il est habituel de commander des plats en abondance, ces derniers étant ensuite partagés entre tous les convives.

Également sous le feu des critiques, les «compétitions» sur les réseaux sociaux où les gens se filment en train d'engloutir des quantités astronomiques de nourriture, rapporte le média officiel Global Times.

Tout cela doit à présent cesser, estiment les autorités. Jugeant ce gaspillage «choquant et affligeant», le président Xi Jinping a lancé 12 août dernier une vaste campagne «Finissez votre assiette», censée mettre fin aux mauvaises pratiques des citoyen·nes.

Embrassant le message gouvernemental, la fédération de la restauration de Wuhan, capitale du Hubei, a recommandé un nouveau modèle, baptisé «N -1», qui interdit à la clientèle de commander plus de neuf plats pour une tablée de dix, par exemple.

Les plats doivent en outre être intégralement finis si l'on veut commander davantage, précise le site Pengpai relayé par Courrier international. Le lendemain, la fédération du Liaoning, dans le nord-est du pays, a surenchérit avec un modèle «N -2», soit huit plats maximum pour dix convives.

Balance à l'entrée

Certains vont encore plus loin, à l'instar de ce restaurant de Changsha, dans la province du Hunan, qui oblige les convives à se peser à l'entrée pour les dissuader de commander trop de nourriture.

Un restaurant-buffet de Chongqing a lui instauré un système de bonus-malus: les client·es qui laissent plus de 50 grammes de restes se voient infliger une amende de 10 yuans [1,2 euro] quand celles et ceux qui terminent tous leurs plats sont récompensés par un bon d'achat, relate la chaîne CGTN.

Quatre lignes de train à grande vitesse ont par ailleurs entrepris de réduire les portions de leurs plats. Les internautes cherchant le terme «show de nourriture» ou «compétition de mangeurs» se verront par ailleurs avertis par un message de prévention et les vidéos sur ce thème seront pénalisées sur les réseaux sociaux.

Ces mesures produiront-elles des effets? Les internautes chinois semblent pour la plupart enthousiastes. Certains ne peuvent cependant s'empêcher d'ironiser: «Si on va tout seul au restaurant, combien de plats aura-t-on le droit de commander?»

En ce moment

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

Et Cætera

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

De la «private joke» à la fake news, itinéraire d'une bien étrange histoire.

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Tech

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Êtes-vous prêts pour le saumon produit en laboratoire?

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Tech

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Stupeur totale dans le monde de la défense.