Le jeu PlayerUnknown's Battlegrounds, édité par Tencent, en Inde le 20 novembre 2020. | Tauseef Mustafa / AFP
Le jeu PlayerUnknown's Battlegrounds, édité par Tencent, en Inde le 20 novembre 2020. | Tauseef Mustafa / AFP

En Chine, la police arrête un baron de la triche vidéoludique

Voitures de luxe et millions de dollars, le crime paye même dans les jeux vidéo.

Luxueuses voitures de sport alignées, saisie de dizaines de millions de dollars, dix arrestations au total: la scène ressemble en tout point à un raid contre un baron de la drogue. Sauf qu'ici, les hommes arrêtés en janvier à Kunshan, une ville de la banlieue de Shanghai, étaient en réalité derrière un réseau de cheat –la triche dans les jeux vidéo.

Leur opération, baptisée «Pilon de poulet», offrait aux gamers des logiciels conçus pour tricher à des jeux en ligne comme Overwatch, Call of Duty Mobile ou Peace Elite et Honor of Kings, des titres très populaires en Chine. Ces cheats permettent par exemple de viser automatiquement ou de savoir où se trouvent les autres joueurs.

Un commerce très lucratif: les organisateurs facturaient l'utilisation de ces petits softwares environ 8 euros par jour, ou 170 euros par mois.

Pilon de poulet à 65 millions

D'après la police chinoise, citée par la BBC, «Pilon de poulet» est la «plus grande affaire de triche du monde» de par les sommes et les jeux concernés. La police a en effet saisi près de 65 millions d'euros.

Cette descente a été rendue possible par la collaboration entre la police de Kunshan et Tencent, le géant chinois des jeux vidéo. Avec l'essor de la popularité des jeux en ligne, le boom du secteur dû à la pandémie et l'organisation de compétitions qui, en Asie, rivalisent avec les événements sportifs, les sociétés éditrices de jeux vidéo sont désormais soucieuses d'éviter un maximum les tricheries.

Depuis 2018, Tencent collabore activement avec la police chinoise pour débusquer les vendeurs de logiciels susceptibles de modifier ses jeux et de dégoûter les joueurs qui n'y recourent pas.

D'après le South China Morning Post, Tencent estime que malgré ses efforts, le marché de la triche s'élève à pas moins de 2 milliards de yuans, soit 250 millions d'euros. Il faut néanmoins garder en tête que la plus grosse entreprise de jeux vidéo au monde a un intérêt financier évident à mettre en avant une estimation haute.

En ce moment

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Et Cætera

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir votre monde d'un autre œil.

Britannique cherche passeport européen pour son chien

Et Cætera

Britannique cherche passeport européen pour son chien

Les toutous anglais aussi sont victimes de la bureaucratie de l'UE.

Quand des influenceurs cyniques tentent de profiter des inondations en Chine

Et Cætera

Quand des influenceurs cyniques tentent de profiter des inondations en Chine

Des mises en scène particulièrement gênantes.