Le bruit d'un collègue parlant à proximité a été évoqué par 65% des personnes comme cause de distraction au travail. | Annie Spratt via Unsplash
Le bruit d'un collègue parlant à proximité a été évoqué par 65% des personnes comme cause de distraction au travail. | Annie Spratt via Unsplash

Ce qui nous dérange le plus au bureau? Nos collègues

Au téléphone ou à bavarder près de la machine à café, ces personnes vous perturbent sans arrêt.

Loin devant le bourdonnement des travaux riverains ou la température ambiante de l’open space, ce sont les bavardages de vos collègues qui créeraient le plus de distraction au bureau, selon une enquête commandée par le fabricant de matériel de bureau Poly.

Cette étude mondiale, menée par la société de conseil et recherche en ressources humaines Future Workplace, s’appuie sur un sondage réalisé auprès de 5.150 employé·es travaillant au moins trois jours par semaine dans un environnement de travail traditionnel en entreprise.

L’open space décrié

Le résultat est tranché: 76% des personnes interrogées trouvent qu’un·e collègue qui échange à haute voix au téléphone suscite un niveau de distraction allant de «modéré» à «très élevé». D’autres sources de perturbation ont, dans une moindre mesure, été citées par les personnes qui ont participé à l’enquête, comme le bruit du café en train d’être préparé, qui dérange jusqu'à 26% d'entre elles. Plus loufoque, la présence d’animaux au bureau perturberait la concentration de 46% des personnes sondées.

Pour en finir avec le parasitage en tout genre, des voix s’élèvent contre les open space, ces espaces de travail entièrement ouverts. Selon une étude américaine, ces plateaux entraîneraient une baisse des échanges et de la collaboration en face-à-face, ainsi qu’une diminution de la productivité, notamment chez les personnes créatives.

Toutefois, les distractions au travail ne seraient pas seulement dues à l’aménagement. Dans ce panel, 61% des participant·es ont affirmé travailler dans un bureau ouvert alors que 98% ont déclaré se laisser distraire au bureau rapporte Quartz.

En ce moment

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.