Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Le business de squelettes qui fleurit sur Instagram, une application pour que la PMA devienne un b.a.-ba, les milliards des données de santé que les entreprises pharmaceutiques envient à la sécurité sociale britannique, les questions éthiques soulevées par le développement des cyborgs: tout cecii, c'est à lire sur korii.

Un article vous a plu? N'hésitez pas à partager cette newsletter. Un autre vous a déplu? Dites-le nous en répondant directement à ce mail, on lit tout.

Vous souhaitez vous abonner à la kotiidienne? C'est par icii.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.

Lire l'article

Une appli pour simplifier la PMA

Une solution pour sécuriser l'information, simplifier l'accompagnement et instaurer la confiance dans la relation patiente-médecin.

Lire l'article

La big data en santé, une mine d'or de 12 milliards d'euros pour la Grande-Bretagne. La NHS est assise sur un trésor convoité par l'industrie pharmaceutique.

Lire l'article

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Lire l'article

En ce moment

Les «posits», une nouvelle forme de nombres qui révolutionne l'IA

Tech

Les «posits», une nouvelle forme de nombres qui révolutionne l'IA

Une précision 10.000 fois supérieure à la normale.

La première tourelle israélienne contrôlée par une IA vient d'être installée en Palestine

Tech

La première tourelle israélienne contrôlée par une IA vient d'être installée en Palestine

Selon l'armée, elle ne tire pas (encore) de balles réelles.

En vidéo, l'extrême angoisse d'un vol au cœur de l'ouragan Ian

Tech

En vidéo, l'extrême angoisse d'un vol au cœur de l'ouragan Ian

«Le pire de ma vie», explique un scientifique pourtant rodé à l'exercice.