Pirater un compte sur un réseau social coûte une bouchée de pain et peut ouvrir la porte à des hacks très profitables. | erfan parhizi via Unsplash

Pirater un compte sur un réseau social coûte une bouchée de pain et peut ouvrir la porte à des hacks très profitables. | erfan parhizi via Unsplash

Combien vaut votre Facebook sur le dark web?

Les identifiants de comptes de messageries ou de réseaux sociaux s'échangent couramment entre hackers.

Le trafic d'identifiants et de mots de passe est courant sur internet. En particulier sur le dark web, une partie de la toile non répertoriée et accessible grâce à des logiciels spécifiques, ces codes d'accès s'échangent entre hackers contre de petites sommes d'argent.

Combien valent alors nos précieux sésames? Privacy Affairs, la branche recherche de NordVPN, a établi un index détaillé des prix des principaux produits informatiques qu'il est possible de se procurer sur le dark web.

Pour un compte Facebook, il faut débourser un peu moins de 65 euros en moyenne. Pour Instagram, comptez environ 50 euros, et une quarantaine pour l'accès à un compte Twitter.

Le prix pour ce genre de comptes est donc plutôt bas, mais y accéder constitue souvent le point de départ à des arnaques plus lucratives. «Ces informations peuvent être utilisées pour toutes sortes d'activités frauduleuses, dont l'usurpation d'identité», explique à Business Insider Daniel Markuson, l'auteur de l'étude.

L'e-mail, clé d'un hack réussi

C'est pour cela que les comptes Facebook, souvent plus personnels que les comptes Twitter, sont plus précieux. C'est aussi la raison pour laquelle les comptes Gmail coûtent encore plus cher, autour de 130 euros en moyenne.

Non seulement leur accès fournit toute une série d'informations personnelles et permet de pirater les autres comptes d'une personne, mais il est souvent indispensable pour nombre de hacks davantage ambitieux.

L'étude ne précise toutefois pas combien coûte un e-mail d'entreprise, l'un des meilleurs outils pour arnaquer une société. Se faire passer pour un cadre via un e-mail pro afin d'ordonner un transfert de fonds est une technique qui, selon le FBI, a coûté 1,45 milliard d'euros en 2019 aux seules firmes américaines.

Étonnamment, les données de cartes bancaires semblent moins populaires. Les codes de cartes, selon leur type, ne coûtent qu'entre 13 et 30 euros environ. Leur utilisation frauduleuse étant facilement traçable, les hackers leur préfèrent les transferts via des comptes PayPal piratés, dont les identifiants peuvent valoir jusqu'à 230 euros.

En ce moment

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

Et Cætera

Nagui et les chevaux: comment la course au clic transforme une simple blague en «rumeur»

De la «private joke» à la fake news, itinéraire d'une bien étrange histoire.

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Tech

Wildtype, la start-up qui crée des sushis in vitro

Êtes-vous prêts pour le saumon produit en laboratoire?

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Tech

L'US Air Force a conçu et testé un nouvel avion de chasse en 12 mois seulement

Stupeur totale dans le monde de la défense.