La pandémie coûte cher à l'économie; plus peut-être qu'une incitation financière à la vaccination. | Justin Tallis / AFP
La pandémie coûte cher à l'économie; plus peut-être qu'une incitation financière à la vaccination. | Justin Tallis / AFP

Vous feriez-vous vacciner contre le Covid pour 1.000 euros?

Cela pourrait accélérer le processus et faire économiser beaucoup d'argent à la collectivité.

Selon un sondage Kantar, seuls 54% de la population française auraient l'intention de se faire vacciner contre le Covid-19 une fois que le vaccin sera disponible. C'est l'un des taux les plus bas du monde, les Italiens étant 78% à se déclarer pour, les Allemands 67% et les Américains 66%.

Ce taux est insuffisant pour assurer une immunité collective et donc contenir l'épidémie. Certaines voix préconisent donc de rendre le vaccin obligatoire. Le 10 novembre dernier, l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot (EELV) s'est dit favorable à cette mesure, et le président du Sénat Gérard Larcher s'est également prononcé pour une obligation.

Pour d'autres en revanche, il serait plus efficace de manier la carotte que le bâton. Le professeur de philosophie à Oxford Julian Savulescu s'est ainsi fendu d'un article dans le Journal of Medical Ethics, dans lequel il propose de rémunérer les citoyens pour se faire vacciner.

L'économiste américain Robert Litan, de la Brookings Institution, a même fixé le prix à payer: 1.000 dollars (841 euros) par personne, non assujettis à l'impôt. L'argument en faveur de cette solution: tant que l'immunité de groupe ne sera pas atteinte, l'économie sera en grande difficulté.

«Bien entendu, 275 milliards de dollars [1.000x275 millions pour la population américaine] peut sembler un prix élevé, mais ce n'est rien en comparaison des milliers de milliards des plans de relance de l'économie qu'il faudra enchaîner si l'on ne parvient pas à cette immunité de groupe», tranche le chercheur.

La pandémie de Covid-19 devrait coûter aux États-Unis 16.000 milliards de dollars, soit environ 90% du produit intérieur brut (PIB) annuel, ont indiqué lundi 12 octobre l'ancien secrétaire au Trésor américain Lawrence Summers et l'économiste de l'Université Harvard David Cutler.

La carotte et l'éthique

L'idée peut sembler saugrenue mais elle ne l'est pas tant que ça. Aux États-Unis, certaines assurances offrent déjà une prime pour les personnes qui participent à des programmes de sport ou de sevrage du tabac.

Certaines applications proposent aussi une rémunération en échange d'une perte de poids. Une étude de la Mayo Clinic au Minnesota a montré en 2013 que les patients inscrits à des programmes où ils pouvaient gagner de l'argent perdaient en moyenne plus de 4 kilos dans l'année contre 1 kilo pour ceux qui n'avaient pas de motivation financière.

Selon Julian Savulescu, la rémunération est aussi plus acceptable éthiquement que la contrainte, qui risquerait de miner encore un peu plus la confiance des citoyens dans les institutions.

Pour d'autres en revanche, l'idée de rémunérer les gens pour se faire vacciner s'apparente ni plus ni moins à de la corruption. Et pour les personnes dans le besoin, un paiement en échange du vaccin peut apparaître comme une forme de coercition.

En France, la Haute Autorité de santé indique que l'obligation de vaccination ne doit être envisagée que «lorsque les outils de persuasion n'ont pas permis d'atteindre une couverture vaccinale suffisante pour protéger la population». Ce qui serait probablement le cas.

La vaccination contre le Covid –tout comme les tests de dépistage– sera gratuite, a assuré le ministre de la Santé Olivier Véran. Dans le budget 2021, les autorités ont chiffré le coût de la campagne de vaccination à 1,5 milliard d'euros. Et vous, vous feriez-vous piquer pour 1.000 euros?

En ce moment

Pourquoi les jouets stars de Noël seront petits et mous

Biz

Pourquoi les jouets stars de Noël seront petits et mous

Tout se joue sur les océans.

Attention, ces emojis peuvent vous attirer de gros problèmes à l'étranger

Et Cætera

Attention, ces emojis peuvent vous attirer de gros problèmes à l'étranger

Mini-guide contre les maxi-gaffes.

280 mètres, 80 gigawatts par an: Vestas prépare la plus grande éolienne du monde

Tech

280 mètres, 80 gigawatts par an: Vestas prépare la plus grande éolienne du monde

Un colosse à l'horizon.