Autrice de La servante écarlate, Margaret Atwood est l'une des victimes de ces étranges vols. | Tolga Akmen / AFP
Autrice de La servante écarlate, Margaret Atwood est l'une des victimes de ces étranges vols. | Tolga Akmen / AFP

Dans l'édition, l'épais mystère des vols de manuscrits

Dans quel but des escrocs, grâce au phishing, subtilisent-ils des livres à leurs auteurs?

Depuis trois ans, des individus sans scrupule manipulent par e-mail auteurs, autrices et professionnel·les de l'édition, afin qu'ils leur transmettent des manuscrits non publiés. Des autrices célèbres, comme Margaret Atwood (La servante écarlate), ainsi que des célébrités comme l'acteur Ethan Hawke ont été visées. Mais que cherchent à faire les escrocs?

«Le vrai mystère est le but. Il semble que personne ne sache quoi que ce soit au-delà, ce qui est, je suppose, plutôt alarmant», déclare l'éditeur Daniel Halpern, qui a reçu certains de ces e-mails et dont l'identité a également été usurpée.

En effet, les textes volés ne semblent pas avoir été mis en vente sur le marché noir, ni avoir avoir été publiés sur internet (dark web compris). Aucune rançon n'aurait été réclamée non plus.

Les escrocs semblent bien connaître le monde de l'édition: ils savent quel est l'itinéraire d'un manuscrit avant sa publication et les différents acteurs (éditeurs, agents, correcteurs) qui y sont associés. Ils utilisent aussi le jargon du secteur, par exemple «ms» pour «manuscrit».

Espionnage industriel?

L'opération repose sur le phishing, les voleurs se font passer pour l'agent d'un auteur, ou pour un éditeur, avec une très légère modification du nom de domaine de l'adresse; @penguinrandornhouse.com au lieu de @penguinrandomhouse.com, par exemple.

«Ils savent qui sont nos clients, ils savent comment nous interagissons avec nos clients, où se situent les sous-agents et où se situent les agents principaux. Ils sont très, très bons», constate Catherine Eccles, propriétaire d'une agence littéraire à Londres.

En trois ans, l'opération a déjà frappé la Suède, Taïwan, Israël et l'Italie, avant d'atteindre les États-Unis en 2020, en particulier au moment de la Foire du livre de Francfort, qui s'est tenue en ligne en raison de la pandémie. Mais, encore une fois, dans quel but?

Une des théories jugées les plus vraisemblables est celle de l'«espionnage industriel» venant d'agences de scouting littéraire. Celles-ci négocient la vente des droits à l'étranger, pour le cinéma et la télévision. Leurs clients paient pour un accès anticipé à l'information et un manuscrit non publié aurait donc de la valeur à leurs yeux.

En ce moment

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Biz

Comment les cryptos contaminent Wall Street

Les portefeuilles se remplissent de cryptomonnaies, et des risques qui y sont associés.

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

Et Cætera

Après des mois sans voler, les pilotes multiplient les erreurs

La pandémie a considérablement ralenti les vols commerciaux et les équipages ont un peu perdu la main.

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

Tech

Les camions qui roulent au GNL polluent plus que le diesel

«L'énergie fossile la plus propre du monde» n'est pas si écolo que ça…