L'achat d'un fusil automatique, une drôle d'activité père-fils. | Scott Olson / Getty Images North America / AFP
L'achat d'un fusil automatique, une drôle d'activité père-fils. | Scott Olson / Getty Images North America / AFP

La présidentielle américaine booste le business des armes

Au point que le FBI est débordé de demandes de «background checks».

S'il fallait un signal pour traduire la tension que fait régner sur les États-Unis le duel Trump-Biden pour l'élection présidentielle, il est tout trouvé: dans un pays fracturé jusqu'à la violence, le business des armes à feu ne s'est jamais aussi bien porté.

Business Insider rapporte ainsi que le FBI a reçu lors du seul mois de juin 3,9 millions de demandes de «background checks»les vérifications des antécédents qui s'effectuent lors de l'achat de certaines armes lourdes. C'est, souligne le site, le chiffre le plus haut enregistré depuis 1988, l'année où ces statistiques ont été établies.

Selon un sondage de la National Shooting Sports Foundation (NSSF) mené auprès des armuriers, ces achats concernent 40% des personnes n'ayant auparavant jamais fait l'acquisition d'un quelconque fusil ou revolver.

Smith, Wesson et les autres

Malheureusement légitime, la peur que surviennent des troubles publics à l'issue du suffrage du 3 novembre n'explique pas seule ce soudain boom du secteur des flingues. Business Insider indique que les achats d'armes se font souvent avant les élections, en prévision d'éventuels durcissements législatifs.

La pandémie et les appels à définancer la police liés au mouvement Black Lives Matter ont également précipité une clientèle anxieuse vers ces premiers achats.

«Si vous entriez dans un gros magasin ou une petite armurerie, vous constateriez que les étals sont vides, et ils le sont du fait de la demande», expliquait Marc Oliva de la NSSF au même site en juillet, précisant que le secteur n'avait pas connu ça depuis les attentats du 11 septembre 2001.

«Les fabricants travaillent vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour essayer de satisfaire ce besoin», ajoutait-il. Espérons qu'ils puissent bientôt prendre une pause –la plus longue possible.

En ce moment

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Et Cætera

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Des pans entiers du savoir humain tombent dans l'oubli.