La mobilisation de la jeunesse autrichienne, ici en 2019 lors d'une manifestation à Vienne, a manifestement été entendue. | Joe Klamar / AFP
La mobilisation de la jeunesse autrichienne, ici en 2019 lors d'une manifestation à Vienne, a manifestement été entendue. | Joe Klamar / AFP

En Autriche, 3 euros par jour pour viser la neutralité carbone dès 2040

Le pays ambitionne de créer un forfait pour se déplacer dans tout le pays en transports publics, trains inclus.

La ministre autrichienne de l'Environnement, Leonore Gewessler, vient de présenter au pays un ambitieux plan de transition écologique. Au cœur de ce projet, un accès illimité aux transports publics dans tout le pays –trains compris– pour un forfait à 3 euros par jour. Objectif: convaincre un maximum de personnes de renoncer à prendre leur voiture.

«Nous devons offrir à la population autrichienne une mobilité confortable, efficace, abordable et respectueuse de l'environnement», déclare la ministre. L'Autriche veut atteindre la neutralité carbone dès 2040, c'est-à-dire dix ans avant l'échéance fixée par l'Union européenne et l'accord de Paris sur le climat.

Leonore Gewessler, 42 ans, est une ancienne militante écologiste passée au parti Les Verts. Elle gère un «super-ministère» qui a autorité sur les politiques climatiques, énergétiques et de transports, au sein d'un gouvernement dirigé par le chancelier conservateur Sebastian Kurz.

«Nous voulons rendre le fait d'agir pour le climat moins cher en mettant un prix sur le dioxyde de carbone. C’est une manière de faire du système fiscal un levier de neutralité climatique», explique-t-elle.

Refonte fiscale

En partenariat avec le ministre des Finances conservateur Gernot Blümel, Leonore Gewessler et une équipe dédiée vont donc travailler sur une refonte du code autrichien des impôts afin de mettre en place une fiscalité verte.

Par ailleurs, le gouvernement va utiliser une partie des 50 milliards d'argent public du plan de relance post-confinement pour financer un plan d'investissement vert, ainsi que le «pass» pour les transports publics.

L'Autriche, qui produit entre 70 et 80% de son électricité depuis des sources renouvelables, veut passer à 100% dès 2030. Cela suppose d'équiper, entre autres, un million de logements supplémentaires en panneaux solaires.

Dès 2035, le chauffage au fuel sera banni et une prime «sortir du fuel» de 5.000 euros sera proposée aux propriétaires si elles et ils optent pour des solutions plus écologiques.

«C’est une énorme opportunité économique parce que c’est là que se situe notre compétitivité future: les produits verts et les processus verts. C’est pour cela que je me suis lancée en politique, car je veux saisir ces opportunités», s'enthousiasme Leonore Gewessler.

En ce moment

Pour stimuler leur économie, les États-Unis ont besoin d'un milliard d'Américains

Biz

Pour stimuler leur économie, les États-Unis ont besoin d'un milliard d'Américains

Selon Matt Yglesias, l'immigration et la fertilité pourraient répondre à certains maux du pays.

Proteus, le centre de recherche sous-marin géant de Fabien Cousteau

Tech

Proteus, le centre de recherche sous-marin géant de Fabien Cousteau

L'équivalent d'une station spatiale, mais à 20.000 lieues sous les mers.

Le diesel renouvelable, ou comment «Big Oil» tente de sauver sa peau

Biz

Le diesel renouvelable, ou comment «Big Oil» tente de sauver sa peau

Changement climatique et baisse du prix du pétrole obligent, les sociétés pétrolières cherchent des portes de sortie.