La vie après le désastre. | Via Superflux
La vie après le désastre. | Via Superflux

Voici à quoi pourrait ressembler votre appartement post-catastrophe climatique

À Singapour, une installation artistique met en scène tout ce que le dérèglement du climat va changer à nos logis.

Les collapsologues vont être ravi·es. À l'initiative du studio créatif Superflux, basé à Londres, une expérience immersive d'un genre nouveau est actuellement proposée au sein de l'exposition «2219: Futures Imagined», qui se tient à l'Art Science Museum jusqu'au 5 avril 2020 dans le cadre de la Biennale de Singapour.

Par le biais d'un appartement fictif, Mitigation of Shock met en lumière les bouleversements occasionnés par le changement climatique dans la façon dont seront agencés nos habitats dans les deux cents prochaines années –et ils sont nombreux. Montée des eaux, raréfaction de la nourriture, pluviométrie extrême vont radicalement modifier nos modes de vie.

Récup' et DIY

Dès l'entrée de l'installation, un kayak annonce la couleur: les villes de demain seront noyées sous les eaux.

Passé le vestibule, le public découvre la cuisine. Sur une étagère, plusieurs livres de recettes –Les animaux de compagnie comme protéines, Comment cuisiner en temps de disette– invitent à cuisiner hamburgers de vers de farine, ragoût de renard et autres préparations à base d'insectes.

Un changement profond dans la production, le stockage et la consommation des aliments a été opéré. Des pointes de flèches façonnées à partir d'anciens circuits imprimés remettent la chasse au goût du jour.

La version londonienne de Mitigation of Shock.

Sur la table, un réchaud fait maison, bricolé avec des canettes vides en lieu et place des brûleurs, indique que le do it yourself sera devenu un moyen de survie: les individus n'auront pas d'autre choix que de fabriquer les objets dont ils ont besoin.

Les autres pièces sont entièrement dévolues à la production alimentaire. Dans des étagères éclairées par une lumière violette poussent toutes sortes de légumes, tandis que des champignons s'épanouissent dans une vieille boîte en plastique. Des ordinateurs fabriqués à partir de déchets électroniques surveillent l'humidité et la température.

Selon Anab Jain et Jon Ardern, cofondateurs de Superflux, les conséquences concrètes du dérèglement climatique sont aujourd'hui trop abstraites. «L'installation confronte le visiteur à l'avenir de l'instabilité climatique, de l'insécurité alimentaire, de la fragilité économique et politique et de la désintégration sociale», écrivent-ils sur le site du collectif.

Mitigation of Shock a été conçu grâce à la collaboration de plusieurs expert·es, notamment Benjamin Horton, président de l'Asian School of the Environment de l'université technologique de Nanyan, à Singapour.

En ce moment

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

Biz

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

La molécule de Gilead lui a rapporté 873 millions de dollars, malgré une efficacité contestable.

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Et Cætera

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Et Cætera

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Selon le patron de SpaceX, une fois colonisée, la planète rouge n'obéira à aucune loi ou gouvernement terrien.