Opération pièces jaunes pour opération chirurgicale | Michael Longmire via Unsplash
Opération pièces jaunes pour opération chirurgicale | Michael Longmire via Unsplash

Aux États-Unis, le crowdfunding pour remplacer la Sécu

Faute de mieux, le financement participatif est devenu un va-tout pour quiconque a du mal à payer ses frais de santé.

Rassembler rapidement une somme d’argent importante n’a, techniquement du moins, jamais été aussi facile: entre Leetchi, Le Pot Commun ou Go Fund Me, n’importe qui peut mettre en place une cagnotte en quelques clics.

La plupart du temps, ces sites de financement participatif tendent à mettre en avant dans leurs publicités des événements plutôt positifs, comme des anniversaires, des voyages ou des projets personnels. En réalité, les choses sont parfois très différentes: ces appels aux dons sont régulièrement utilisés par des gens en détresse, nécessitant d'urgence une somme d’argent dont ils ne disposent pas.

Go Fund Me, le site de cagnotte en ligne le plus populaire du monde, assure que depuis son lancement il y a huit ans, plus de cinq milliards de dollars [soit un peu plus de quatre milliards d’euros] ont été dépensés à travers cinquante millions de donations. Et la santé a pris une place majeure sur la plateforme. «Les levées de fonds pour payer des frais médicaux constituent le tiers des cagnottes créées sur le site, révèle Rob Solomon, le PDG de Go Fund Me. La catégorie “santé” génère plus d’argent que n’importe quelle autre.» Et c’est –sans surprise– particulièrement vrai aux États-Unis.

Dépenses non couvertes

Sara Collins, économiste au Commonwealth Fund, un groupe d’influence pour le développement d’une meilleure couverture santé aux États-Unis, explique que ses compatriotes doutent de plus en plus d'être en mesure de financer leurs frais de santé.

Une étude du Commonwealth Fund affirme qu’en 2018, seulement 62,4% de la population américaine s’estimait confiante dans sa capacité à s’offrir une couverture médicale, contre 69% en 2015. Cette même étude indique par ailleurs que la moitié des personnes interrogées ont déclaré être dans l’incapacité de payer, sous trente jours, une facture médicale inattendue de 1.000 dollars.

D'où ces appels à la générosité publique sur des plateformes de financement participatif, forme de charité 2.0 et de redistribution horizontale privatisée.

En ce moment

La révolution numérique en Inde, l'obligation Tinder, de chers vols verts, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

La révolution numérique en Inde, l'obligation Tinder, de chers vols verts, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

«L'effet Jio», ou comment un homme a révolutionné l'Inde en trois ans

Biz

«L'effet Jio», ou comment un homme a révolutionné l'Inde en trois ans

De zéro à 322 millions d'abonnements: le Xavier Niel indien a bouleversé son pays en entraînant les autres.

Quand un compte Tinder est obligatoire pour entrer en soirée

Biz

Quand un compte Tinder est obligatoire pour entrer en soirée

Des frat houses américaines signent des contrats avec des applications de rencontres moyennant rémunération.