Qui veux un petit cafaux? | Crew via Unsplash
Qui veux un petit cafaux? | Crew via Unsplash

Et si le café du futur ne contenait pas de café?

Une start-up peut vous faire un petit noir sans utiliser les précieux grains du caféier.

On entend régulièrement parler d’alternatives à la viande, trop gourmande en ressources et incapable, à notre niveau de consommation, d'être produite de manière durable pour nourrir l'ensemble de la population mondiale. La viande n’est toutefois pas le seul produit menacé par les bouleversements que l'humanité provoque dans son habitat.

En raison du réchauffement climatique, nombre de boissons et aliments risquent de disparaître. Le cacao pourrait ne plus exister d’ici 2050, la bière devenir plus rare et le café voir sa surface de production réduite à peau de chagrin en trente ans.

C’est pour parer à cette dernière menace que des scientifiques tentent de recréer la boisson qui tient le monde éveillé sans utiliser de café. Une équipe de recherche de la start-up Atomo s’est penchée sur les études moléculaires réalisées à partir des graines du caféier. L'objectif est de vérifier s'il est possible d'en recréer la saveur grâce à la rétro-ingénierie –comprenez comprendre sa composition afin de la reproduire, sans faire appel à la plante en question.

Selon ces recherches, sur les plus de mille composés chimiques que contient la boisson, quarante seulement sont indispensables au goût du café. Ces composants peuvent être retrouvés dans d’autres ingrédients végétaux, donc servir à fabriquer du «café sans café».

Ce que la vapoteuse est à la cigarette

Mais la start-up n'entend pas s’arrêter au simple goût. Le breuvage d’Atomo veut être au café ce que la vapoteuse est à la cigarette: il est question ici de reproduire le produit, mais également le rituel et le geste associés. «Nous voulons que votre rituel du matin reste le même», explique Andy Kleish, PDG de la start-up.

Si le projet était initialement de produire un liquide, l’entreprise tente désormais de créer une substance semblable au café moulu, qui pourrait être utilisée dans une cafetière normale et ainsi consommable de manière universelle.

Après un test de dégustation à l’Université de Washington, 70% des étudiantes et étudiants ayant testé le café artificiel ont déclaré le préférer à celui de Starbucks –ce qui n'est pas si surprenant: puisque la société sélectionne ce qui compose les saveurs du café, il lui est possible de diminuer l’amertume de la boisson. Atomo perfectionne actuellement sa formule, avant de se lancer sur le marché.

En ce moment

Le nouvel algorithme de Tinder, avoir confiance en son VPN et la tristesse du free-to-play, une semaine sur korii

Et Cætera

Le nouvel algorithme de Tinder, avoir confiance en son VPN et la tristesse du free-to-play, une semaine sur korii

Séance de rattrapage des articles que vous avez peut-être ratés.

Instagram, plus grand centre commercial du monde

Biz

Instagram, plus grand centre commercial du monde

L'application permet désormais d'acheter des vêtements sans passer par le site du fournisseur.

Passez votre réseau LinkedIn au filtre Marie Kondo

Et Cætera

Passez votre réseau LinkedIn au filtre Marie Kondo

Après avoir frappé sur Twitter, elle revient sur le réseau social professionnel –et la pitié est interdite.