Faudra-t-il également retourner intégralement No Time to Die pour faire porter des masques à son casting? | Mladen ANTONOV / AFP
Faudra-t-il également retourner intégralement No Time to Die pour faire porter des masques à son casting? | Mladen ANTONOV / AFP

Placements de produits déjà obsolètes: il faudra refaire une partie du prochain James Bond

La production du film est dans une position délicate.

Mourir peut attendre, certes, mais le marketing des géants de la technologie, lui, ne peut souffrir d'aucun retard. Le Sun britannique nous apprend ainsi que certaines scènes du prochain James Bond, No Time to Die en version originale, pourraient être tournées à nouveau, au grand dam des producteurs du film.

En cause, le grand retard pris par le dernier 007 de Daniel Craig. Initialement programmée fin 2019, une première fois repoussée du fait du départ de Danny Boyle, la sortie de Mourir peut attendre n'a ensuite cessé d'être retardée, pour cause de pandémie mondiale et de cinémas fermés.

Or, deux ans plus tard, les gadgets et produits high-tech «placés» à force de millions de dollars par les grandes marques de technologie risquent fort de se voir dépasser par ceux que les communs des mortels peuvent acheter dans une FNAC près de chez eux. En langage courant, payer une fortune pour que Q essaie de refourguer de l'obsolète, ça la fout mal.

Obsolescence déprogrammée

«Tout le monde sait que James Bond utilise des objets dernier-cri», explique ainsi une source anonyme au Sun dont, c'est à noter, il est coutume de prendre les informations avec quelques pincettes.

«Les grandes firmes de la tech veulent que les stars disposent de leurs derniers ou prochains produits, pour les promouvoir auprès des fans. Cela signifie que certaines scènes devront être revues de près pour être mises à jour.»

Le tabloïd britannique ajoute que si les choses sont tenues secrètes, il semble que Nokia, Adidas, les champagne Bollinger –dont les produits ne risquent pas l'obsolescence– ou les montres Omega font partie des marques ayant grassement payé des placements de produits.

Plus qu'un simple remontage, ces entreprises pourraient exiger de la production du film qu'elle se lance dans de coûteux tournages de scènes «mises à jour», ajoutant aux déboires et aux coûts d'un 007 décidément tombé au mauvais moment.

En ce moment

Un canon laser géant, les désastreux succès de SpaceX, le business de la sextape, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Un canon laser géant, les désastreux succès de SpaceX, le business de la sextape, l'hebdo de korii.

Dix articles pour vous garantir un dimanche sans ennui.

À l'écart de la Silicon Valley, des startups draguent le Pentagone

Tech

À l'écart de la Silicon Valley, des startups draguent le Pentagone

La plupart des firmes tech rechignent à travailler avec l'armée: pas celles-ci.

Le procès discret qui fait trembler l'industrie des armes

Et Cætera

Le procès discret qui fait trembler l'industrie des armes

Dans le New-Jersey, un procès «de routine» pourrait tourner au grand déballage pour Smith & Wesson, et chambouler tout le secteur.