Le meilleur de la semaine | Rawpixel via Unsplash
Le meilleur de la semaine | Rawpixel via Unsplash

Les gaspis de Tesla, la guerre des salaires de Jeff Bezos, les cadences infernales du patron d'Alibaba, une semaine sur korii.

Un peu de lecture pour le week-end.

L'usine est un vrai capharnaüm et une gigantesque fabrique à gaspi, selon une enquête édifiante de Business Insider: pas si vertes, les voitures d'Elon Musk.

De 9 heures à 21 heures, du lundi au samedi: le richissime businessman chinois Jack Ma a fait scandale en défendant des horaires de travail inhumains.

Les robots vont occuper une place croissante dans nos sociétés, jusqu'à se substituer à nos êtres chers: au lit comme dans les cœurs?

Le patron d'Amazon met ses concurrents au défi d'augmenter leurs salaires minimums. Le plus gros d'entre eux lui répond de manière cinglante.

À l'occasion de l'entrée en Bourse d'Uber, on a découvert comment sa toute-puissance lui a permis d'empocher des milliards de dollars en quittant certains marchés.

«Si c'est gratuit, c'est toi le produit»: quelques démonstrations pratiques et réflexions plus théoriques sur le fameux adage.

Le studio de jeux vidéo incite ses salariées à utiliser une application de «menstrutech» dont il peut récupérer les données.

Cette entreprise amène jusqu'aux cyclistes les personnes et l'atelier qui réparent leur vélo.

En ce moment

Les «chèques en blanc» de la finance, des millions de vélos au rebut, sauvegarder l'humanité, une journée sur korii.

Et Cætera

Les «chèques en blanc» de la finance, des millions de vélos au rebut, sauvegarder l'humanité, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Dans l'Arctique, une entreprise sauvegarde la culture humaine

Tech

Dans l'Arctique, une entreprise sauvegarde la culture humaine

Ce projet fou est porté par la société Piql, qui a commencé en numérisant des films.

Les liaisons dangereuses d'Uber Eats & co avec l'extrême droite italienne

Biz

Les liaisons dangereuses d'Uber Eats & co avec l'extrême droite italienne

En signant un accord avec le syndicat minoritaire UGL, les plateformes de livraison tentent d'échapper à la régulation.