Le récap' du jour.
Le récap' du jour.

La gastronomie spatiale, l'énergie sous nos pieds, la naissance de Netflix, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Manger dans l'espace, les promesses (et les dangers) de la géothermie, le cercle vertueux de Tesla, la curieuse genèse de Netflix, une interface universelle, une journée sur korii.

Un article vous a plu? N'hésitez pas à partager cette newsletter. Un autre vous a déplu? Dites-le nous en répondant directement à ce mail, on lit tout.

Vous souhaitez vous abonner à la kotiidienne? C'est par icii.

Qu'y aura-t-il au menu des marsonautes?

Dans l'espace, il faudra nourrir les corps et gâter les palais, mais cela n'a rien de simple.

Lire l'article

L'énergie propre et infinie est tapie sous nos pieds

Le forage géothermique progresse à grande vitesse, reste à l'exploiter sans provoquer de séisme.

Lire l'article

Quelque 14 milliards de dollars levés en dix ans et des perspectives qui restent solides: la croissance de Tesla est un cercle vertueux qui semble ne jamais vouloir ralentir.

Lire l'article

Bill Clinton, l'impeachment et les DVD: la curieuse naissance de Netflix

Un coup de génie a permis au géant de prendre son premier envol.

Lire l'article

Des ex-Samsung inventent un détecteur de mouvement pour tous les écrans

Glamos peut-il devenir l'interface universelle?

Lire l'article

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.