L'ouraline et son irréelle luminescence. | terski via Pixabay
L'ouraline et son irréelle luminescence. | terski via Pixabay

Ces gens étranges qui collectionnent de la vaisselle radioactive

Rien de tel qu'une corbeille de fruits à l'uranium pour égayer un salon.

Armés d'un compteur Geiger, des collectionneurs traquent les radiations dans les brocantes. Leur cible: la verrerie ancienne, aux teintes jaunes ou vertes. Si le compteur s'affole, bingo! C'est bien un objet radioactif. Ils les entassent ensuite sur leurs étagères. Pour les sublimer, ils les exposent à la lumière noire pour leur faire émettre, grâce aux ultraviolets, une lumière fluorescente verte.

Certains s'en servent comme d'un objet de contrôle: ils permettent de vérifier qu'un compteur Geiger, un détecteur de radiation, fonctionne correctement. D'autres apprécient juste la rareté et la beauté irréelle des objets, allant jusqu'à collectionner des centaines de pièces différentes. Tasses, plateaux, vases: plus c'est rare, plus c'est radioactif, plus ils aiment.

Les pièces les plus convoitées se vendent des milliers d'euros sur Ebay. Il existe même depuis vingt-quatre ans une convention annuelle de la verrerie radioactive aux États-Unis. Et il y a évidemment un Reddit pour afficher ses plus belles trouvailles.

Vous reprendrez bien une dose d'uranium?

Appelé ouraline, ce type de verre, dans lequel est incorporé un petit pourcentage d'uranium, a longtemps servi à la fabrication de vaisselle. Bien qu'existant depuis l'Antiquité, il devient véritablement populaire à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle.

C'est le colorant vert le moins cher du marché et son potentiel danger n'a alors pas encore été révélé. La production de verre produit avec de l'uranium s'est cependant arrêtée pendant la Seconde guerre mondiale, quand ce métal lourd est devenu exclusivement réservé aux recherches sur l'armement nucléaire.

Ces collectionneurs sont-ils fous? A priori, il n'y a pas vraiment de risque avec l'uranium à d'aussi faibles doses, contrairement aux objets contenant du radium, également radioactif mais beaucoup plus dangereux. Même si l'aura verte qui se dégage de ces objets n'inspire pas vraiment confiance, cette fluorescence est en réalité due à la composition chimique même de l'uranium, et non à une quelconque radioactivité.

Le gouvernement américain recommande toutefois de ne pas boire ni manger dans ce type de vaisselle. En France, il est conseillé de confier tout objet radioactif à l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. Il est d'ailleurs possible d'avoir dans ses placards des objets radioactifs sans le savoir… Alors, tous à vos compteurs Geiger!

En ce moment

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

Tech

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

La promesse est pourtant belle.

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Et Cætera

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Une accusation pas si bizarre qu'il n'y paraît.

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Tech

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Un investissement extraterrestre.