Rendez-vous avec «Individual X». | Bermix Studio via Unsplash
Rendez-vous avec «Individual X». | Bermix Studio via Unsplash

Le hacker «Individual X» et la justice américaine à l'origine du transfert d'un milliard en bitcoins

Mystère (en partie) résolu, et histoire passionnante.

Comme nous vous le rapportions le 4 novembre, la sphère crypto s'est mise en ébullition en découvrant le transfert de près d'un milliard de dollars en bitcoins, en provenance d'un mystérieux portefeuille dormant depuis 2015 et que l'on subodorait lié à Silk Road.

Peut-être pour le plus grand malheur des amateurs et amatrices de mystères durables, le puzzle a rapidement été reconstitué. La personne ayant effectué ce «retrait» monumental n'est pas celle qui possédait originellement ledit portefeuille, pas plus qu'un hacker surdoué: plus prosaïquement, c'est le gouvernement américain –plus précisément le Department of Justice– qui est venu se saisir de 69.369 BTC sales.

Cela n'empêche nullement l'affaire de révéler de nouveaux rebondissements, et de rester passionnante. Le milliard de dollars, bonifié par l'appréciation constante du bitcoin, était bien lié à Silk Road –mais pas à Ross Ulbricht, le fondateur de l'e-supermarché du crime sur le darknet, ni à ses proches.

À qui ne profite pas le crime?

Selon le procureur David Anderson, en charge des poursuites, la somme avait été subtilisée à Ulbricht en 2012 ou 2013 par un·e hacker, que le Department of Justice nomme sous le sobriquet de «Individual X».

Celui ou celle-ci avait réussi à pénétrer dans les systèmes de Silk Road pour en siphonner les fonds, avant de les transférer vers le portefeuille en question, considéré comme le quatrième plus massif au monde.

«Selon l'enquête, Ross Ulbricht a été mis au courant de l'identité en ligne d'Individual X et l'a menacé pour qu'il lui rendre la cryptomonnaie, explique la plainte officielle du DoJ, comme le rapporte Mashable. Individual X ne s'est pas exécuté, mais a conservé l'argent et ne l'a pas dépensé.»

Sans doute écrasé par le poids d'un tel forfait, sachant également le portefeuille étroitement surveillé, Individual X a signé un accord début novembre avec la justice américaine, afin de lui remettre la somme incriminée, en échange de l'abandon ou de la modération d'éventuelles poursuites.

Pas de fête géante, donc, sauf peut-être dans les locaux de l'unité de l'IRS, le fisc états-unien, chargé de l'investigation, et ceux des deux firmes l'ayant appuyé dans ses recherches, Chainalysis et Excygent.

En ce moment

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Tech

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Conclusion: tout est à revoir.

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

Tech

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

D'une pierre, deux coups.

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Et Cætera

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir votre monde d'un autre œil.