Arnaqueur ou Robin des bois? | Craig Hellier via Unsplash

Arnaqueur ou Robin des bois? | Craig Hellier via Unsplash

Comment un homme a volé un million à un tournoi de golf

Un employé est parvenu à dérober 23.000 tickets en sept ans.

Pour les non-initiés, le golf peut sembler être une discipline peu excitante à regarder. Pourtant, les aficionados du green sont prêts à débourser des fortunes pour assister aux compétitions majeures.

Pour voir l'entraînement des joueurs de l'U.S. Open de golf, l'un des quatre tournois du Grand Chelem, il faut compter plus de 100 dollars (85 euros). Les tickets pour un jour de compétition valent entre 363 et 500 dollars (309 et 425 euros). Pour un pass d'une semaine, les prix se trouvent aux alentours de 3.000 dollars, soit 2.550 euros. C'est sans compter les options VIP qui ajoutent restauration, chambres d'hôtel et autres avantages.

Peu nombreuses, les places vendues directement par les organisateurs ou par les revendeurs autorisés sont souvent sold-out très rapidement. Il faut alors payer encore plus cher sur le marché gris. Autant dire qu'avoir un accès illimité à des tickets de ces compétitions, c'est avoir un véritable trésor à portée de main. Et tout le monde ne résiste pas à l'appât du gain.

Robert Fryer, un employé de l'organisateur de ces tournois, l'United States Golf Association (USGA, la fédération de golf des États-Unis) est accusé par le FBI d'avoir subtilisé l'équivalent de 3,4 millions de dollars de tickets de l'U.S. Open.

Green et billets verts

D'après la procureure en charge de l'affaire, le stratagème de Fryer aurait été mis en place en 2013, lorsque l'U.S. Open se déroulait au club de golf Mirion, en Pennsylvanie. Profitant de son poste au bureau des admissions, l'employé volait des tickets afin de les vendre à deux revendeurs de l'État.

La combine aurait ainsi duré sept ans. Fryer est accusé d'avoir volé plus de 23.000 tickets de 2017 à 2019, pour un bénéfice estimé à plus d'un million de dollars (851.000 euros environ). Le tout en cash et virements Paypal.

Les deux entreprises complices pouvaient ainsi acheter des milliers de places en gros et les recevoir par courrier ou en main propre, avant de les revendre au détail. Une belle opération pour elles puisque chaque revendeur ne peut normalement obtenir que vingt tickets par an.

S'il est déclaré coupable, Fryer risque jusqu'à 300 ans de prison, 3.750.000 dollars d'amende (2,3 millions d'euros) ainsi que l'obligation de rembourser l'USGA. Chaque année, le gagnant de l'U.S. Open gagne 2,25 millions de dollars (1,9 million d'euros).

En ce moment

Contre l'enfer des places de parking, la première voiture pliable

Tech

Contre l'enfer des places de parking, la première voiture pliable

L'entreprise israélienne City Transformer a inventé un véhicule à châssis rétractable.

Mauvaise nouvelle: le prix de l'énergie solaire grimpe pour la première fois depuis sept ans

Biz

Mauvaise nouvelle: le prix de l'énergie solaire grimpe pour la première fois depuis sept ans

Une menace pour nos objectifs climatiques.

Aux États-Unis, Kratos teste un drone lanceur de drones kamikazes

Tech

Aux États-Unis, Kratos teste un drone lanceur de drones kamikazes

De quoi profondément bouleverser un champ de bataille.