Des jumelles qui ont perdu leurs deux parents à cause du Covid-19, le 11 mai 2021, à Bhopal. | Gagan Nayar / AFP

Des jumelles qui ont perdu leurs deux parents à cause du Covid-19, le 11 mai 2021, à Bhopal. | Gagan Nayar / AFP

Travail forcé, prostitution: en Inde, les orphelins du Covid sont la proie du trafic d'enfants

Sur les réseaux sociaux, certains criminels se font passer pour des adoptants.

Alors que la pandémie de Covid-19 ralentit dans de nombreux pays, notamment grâce à de larges campagnes de vaccination, l'Inde est engagée dans une lutte terrible contre une seconde vague qui submerge son système de santé. Si le pic des contaminations semble avoir été dépassé, le pays reste aujourd'hui considéré comme l'actuel épicentre mondial de l'épidémie.

Les centaines de milliers de morts et les millions d'hospitalisations laissent derrière elles de nombreux orphelins. Sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter via le hashtag #covidorphans, de nombreuses personnes se sont mobilisées pour tenter d'aider ou de faire adopter ces enfants livrés à eux-même. Mais, parfois, ces bonnes intentions leur font courir de grands risques.

«Lorsque des photos et localisations sont partagées, les réseaux de trafic d'enfants s'activent en se faisant passer pour des adoptants, explique Akancha Srivastava, qui s'occupe d'une ligne d'aide aux enfants en détresse sur WhatsApp. Certains nous disent “nous allons financer des adoptions d'orphelins Covid si vous nous donnez des informations sur eux”.» Sa ligne reçoit 3.500 à 4.000 messages chaque jour.

Travail forcé et prostitution

Les orphelins sur lesquels ces noires entreprises réussiraient à mettre la main risquent ensuite d'être emmenés dans des zones plus rurales et encore plus pauvres, où la police est moins présente, explique à Bloomberg Jalla Lalithamma, une activiste de l'ONG People's Organisation for Rural Development. «Les jeunes filles sont envoyées dans des usines des villes proches pour travailler puis sont forcées à se prostituer.»

Smriti Irani, la ministre des femmes et du développement de l'enfant a demandé de «ne pas partager de photos et de détails sur des enfants vulnérables en situation de détresse sur les réseaux sociaux», et de plutôt se tourner vers la police où la hotline officielle mise en place par le ministère.

Le pays comptait déjà autour de 350.000 orphelins avant la pandémie. Depuis, la situation est telle que les pouvoirs publics n'arrivent plus à mesurer leur ampleur. Puja Marwaha, la PDG de l'ONG Child Rights and You, craint ainsi que le pays ne soit reparti des années en arrière.

En ce moment

Un projet de micropuces médicales implantables existe vraiment, mais à quoi sert-il?

Tech

Un projet de micropuces médicales implantables existe vraiment, mais à quoi sert-il?

La réalité est bien éloignée du fantasme.

Les Américains achètent tant de voitures d'occasion qu'ils rendent les économistes fous

Biz

Les Américains achètent tant de voitures d'occasion qu'ils rendent les économistes fous

Le marché est responsable à lui seul du tiers de l'inflation.

Capable de soulever un porte-avion, l'aimant le plus puissant du monde est en route pour ITER

Tech

Capable de soulever un porte-avion, l'aimant le plus puissant du monde est en route pour ITER

Le soleil artificiel a besoin d'un puissant gardien.