L'un des appareils non identifiés pris en chasse par un jet américain. | Handout / DoD / AFP
L'un des appareils non identifiés pris en chasse par un jet américain. | Handout / DoD / AFP

Le Japon se prépare en cas de rencontre avec un ovni

En réaction aux images déclassifiées par le Pentagone.

Nous n'avons jamais croisés d'ovni mais nous voulons pouvoir réagir correctement si cela devait arriver. Tel est le message envoyé par le ministre japonais de la Défense, Tano Kono, peu après que le Pentagone a déclassifié des vidéos datant de 2014 et de 2015.

Sur ces images, on peut distinguer des objets de forme elliptique, se déplaçant à grande vitesse avec une maniabilité qui semble importante. La nature inconnue des ovnis pourrait provoquer de mauvaises réactions des pilotes de l'armée japonaise s'ils venaient à en rencontrer.

Au Japon, ce sont les chasseurs de sept bases aériennes, notamment sur les îles d'Hokkaido et d'Okinawa, qui sont chargés d'identifier les appareils de nationalité inconnue.

«Si [un ovni] est rencontré [...] nous chercherons à l'identifier depuis une distance de sécurité, y compris s'il s'agit d'un drone, et à le signaler au Centre de défense aérienne pour obtenir des ordres», explique une source du ministère de la Défense japonais.

Obligation d'atterrissage

Normalement, lorsqu'un avion non identifié s'approche de l'espace aérien japonais, les chasseurs lui demandent de changer sa direction, en s'adressant à ses pilotes en anglais. Une fois que la nationalité de l'appareil a été identifiée, ils peuvent s'adresser aux pilotes dans leur langue.

Si l'appareil pénètre dans l'espace aérien japonais, les pilotes peuvent effectuer des tirs de sommation, par exemple avec des munitions traçantes, et l'obliger à atterrir. Dans le cas des ovnis, il est possible qu'ils ne soient pas détectés par les radars terrestres et qu'un pilote se retrouve subitement nez-à-nez avec l'un d'entre eux.

La présence des ovnis sur de mutiples vidéos est indéniable, mais leur origine extraterrestre ne fait pas consensus. Des pilotes de l'US Navy ont par exemple détecté des ovnis peu après une mise à jour de leurs systèmes de radar.

Dans certains cas, l'apparition de soucoupes volantes pourrait être issue de simples bugs techniques. Cela expliquerait la tendance de ces objets volants à se manifester sous la forme de formes floues. «Pour être honnête, je ne crois pas aux ovnis», a d'ailleurs précisé le ministre de la Défense japonais. Mais bon, sait-on jamais.

En ce moment

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

Biz

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

La molécule de Gilead lui a rapporté 873 millions de dollars, malgré une efficacité contestable.

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Et Cætera

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Et Cætera

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Selon le patron de SpaceX, une fois colonisée, la planète rouge n'obéira à aucune loi ou gouvernement terrien.